BD, bande dessinée, France info

Un perroquet à Radio France

Un perroquet tourne autour de la Maison de la Radio. Stanislas poursuit l'adaptation BD du feuilleton radiophonique de Tardi et Boujut : "Le Perroquet des Batignolles".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Stanislas, Dargaud / Stanislas, Dargaud / Photo JC Ogier)

Courir à travers Paris

Dans le tome 2 du «Perroquet des Batignolles », vous croiserez un éléphant et son écuyère, le radeau de la Méduse, une statue de Mayol, Woody Allen et Bertrand Tavernier, Dark Vador... Mais, pour ce qui est du perroquet, vous repasserez.

Feuilleton radiophonique signé Jacques Tardi et Michel Boujut, diffusé sur France Inter  en 1997 et 1998, «Le Perroquet des Batignolles » revit en BD sous le fin pinceau de Stanislas, proche héritier d’Hergé, lointain créateur de la nouvelle bande dessinée française des années 90 et qui n’a de cesse aujourd’hui d’habiller la modernité la plus banale de quelques atours joliment rétro.

Stanislas parvient à donner du charme à une cabine de photomaton ou une machine à café, grimpe et descend avec délice toutes les rampes d’escaliers, se glisse avec naturel dans la folle circulation de la Place de la Concorde et tourne, tourne, à en donner le tournis, autour de la Maison de Radio France.

«Le Perroquet des Batignolles » comptera 5 tomes. Le deuxième vient de paraître aux éditions Dargaud.

A Paris, La galerie Champaka expose les planches noir et blanc, grand format de Stanislas jusqu'au 27 septembre.

(info manga 653)

Tous les 15 jours, Jean-Christophe Ogier accueille ici la chronique "Info manga" de Lætitia de Germon de la rédaction de franceinfo.fr. Pour vous guider parmi les nombreuses parutions, Lætitia vous livre sa sélection et ses coups de cœur.

Ad Astra , tome 1 à 3, de Mihachi Kagano, chez Ki-oon

(© 2011 by Mihachi Kagano / Shûeisha Inc. / Ki-oon, 2014)

Sicile, 241 avant J.-C. Après deux décennies de conflit avec Rome, l’armée carthaginoise menée par Hamilcar Barca doit déposer les armes. Son fils, Hannibal, a six ans quand il assiste à cette bataille. Mais le jeune Hannibal refuse l’échec et va vouer son existence à la destruction de l’ennemi. C’est le début de l’affrontement entre l’un des plus grands tacticiens de tous les temps et son alter ego romain, le génie militaire Scipion l’Africain.

 

Si l’auteur ne colle pas parfaitement à l’histoire, on retrouve malgré tout les grandes lignes  de cette épopée. Le  détail des batailles comme les stratégies mises en place rendent ce manga passionnant.  En fin de volume, Mihachi Kagano propose des explications sur les différents contingents présents et sur le déroulement de la bataille.

La bande-annonce d'Ad Astra

 

Lire un extrait d'Ad Astra 

Le maître des livre s, 1 et 2, de Umiharu Shinohara, chez Komikku

(© 2011 Umiharu Shinohara / Houbunsha / Komikku, 2014)

Direction la bibliothèque pour enfant « La rose trémière ».Connu pour son fort caractère et son goût immodéré pour les livres jeunesse,  le bibliothécaire Mikoshiba conseille adultes  et  enfants. A chaque fois, il fait le bon choix.  Malgré son air glacial, il est aussi très charmant.

 

Installé confortablement, Le maître des livres en main, on s'imagine presque dans la bibliothèque idéale, celle qui donne envie de lire et que l'on n'a pas forcément eu la chance de connaître. On (re)découvre des classiques de la littérature mondiale. Les images des lectures passées remontent à la mémoire. Le livre refermé, on a envie de partager ces souvenirs de lecture. 

 

(© Stanislas, Dargaud / Stanislas, Dargaud / Photo JC Ogier)