Tout et son contraire, France info

Christophe Arleston : " J’ai failli adapter Games of Thrones en BD "

Christophe Arleston est scénariste de bandes dessinées. Il est l’auteur de 120 albums avec 14 millions d'exemplaires vendus. Sa série phare depuis 22 ans est Lanfeust avec les dessins de Didier Tarquin. Il est l’invité de Philippe Vandel dans Tout et son contraire.

Christophe Arleston, dessinateur, au Salon du livre à Paris le 24 mars 2013.
Christophe Arleston, dessinateur, au Salon du livre à Paris le 24 mars 2013. (© MAXPPP / ANNIE VIANNET / MAXPPP)

Christophe Arleston vient d’écrire son premier roman : Le souper des maléfices , aux éditions ActuSF. L’histoire se déroule dans une antiquité fantasmée mais avec les problèmes écologistes d’aujourd'hui avec la mal bouffe et la nourriture industrielle. "L’histoire serait moins intéressante si elle se passait aujourd’hui, ça ne parlerait  qu’aux convaincus tandis qu’en s’adressant à travers une fiction complète et en rappelant des problématiques d’aujourd’hui finalement on peut interpeller des jeunes" dit Christophe Arleston. 

Christophe Arleston explique dans cet entretien avoir été en contact avec l’auteur de Games of Thrones. il a lu le premier roman de George R. R. Martin avant de devenir une série à succès. "J’ai pris contact avec l’agent de George R. R. Martin pour lui proposer d’adapter son livre en bandes dessinées, j’ai fait l’erreur de lui proposer un trop petit format pour son histoire. Il n'a pas accepté".

Christophe Arleston a été élevé par ses grands-parents. Il a passé toute son enfance à Madagascar et il raconte que son retour en France à Macon a été horrible pour lui, il s’y est très vite ennuyé, explique-t-il : "Macon est une très belle ville mais quand on arrive de Tananarive, c’est un choc."

Macon est une ville formidable quand on a envie d'apprendre la dépression et l’alcoolisme

Christophe Arleston

sur franceinfo

Christophe Arleston, dessinateur, au Salon du livre à Paris le 24 mars 2013.
Christophe Arleston, dessinateur, au Salon du livre à Paris le 24 mars 2013. (© MAXPPP / ANNIE VIANNET / MAXPPP)