Vos désirs font désordre

il n'est pas courant de trouver au rayon bandes dessinées une BD venue du Caire. Shubeik Lubeik, de Deena Mohamed, raconte sous la forme d'un long conte fantastique les aspirations et les tares de la société égyptienne.
Article rédigé par Jean-Christophe Ogier
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Est-il bien raisonnable de faire des vœux ? (DEENA MOHAMED, STEINKIS)

Avant de vous dire de quoi il retourne dans ce pavé de 500 pages, une précision d’ordre technique : il n’y a pas que les mangas pour perturber les habitudes des vieux lecteurs. Les bandes dessinées arabes aussi se lisent de droite à gauche. Et les éditions Steinkis ont décidé de respecter le sens original de lecture de Shubeik Lubeik, long récit de Deena Mohamed.

Faites vos vœux

"Shubeik Lubeik", c’est la formule rituelle des contes populaires arabes quand le génie sort de sa lampe. On peut la traduire par "Vos désirs sont des ordres".  Et c’est bien de cela qu’il s’agit puisque l’autrice, Deena Mohamed, imagine une société égyptienne dans laquelle les vœux, ainsi enfermés dans des bouteilles, seraient en vente libre. Vous voulez réussir votre examen d’entrée à l’université ? Hop ! Un vœu et c’est fait. Vous voulez une Mercedes dernier cri ? Débouchez la bouteille et demandez !

Enfin, ce n’est pas aussi simple que cela, car il en est des vœux comme du reste. Il y en a qui ne coûtent pas cher… Et là, ne vous étonnez pas de recevoir certes une belle voiture, mais une auto miniature, juste bonne à amuser les enfants.

Pour voir exaucer des vœux formidables, il faut déjà être riche. Si le hasard ou la providence offre un vœu de première classe – les meilleurs – à une pauvre femme, celle-ci a toute chance de se faire traiter de voleuse, de se voir confisquer son bien, et de terminer en prison.  Faut pas jouer les riches quand on n’a pas le sou !

Une fable sur la société égyptienne contemporaine

Plusieurs fables, même. Initialement, Shubeik Lubeik est une trilogie. Les trois volumes sont réunis ici en un seul, d’où la pagination importante de l’ouvrage.

À chaque histoire, son vœu et son protagoniste. Aziza, l’étudiante dépressive et courageuse. La vieille Nour, sage et généreuse, qui a quitté il y a longtemps son village copte de la haute vallée du Nil pour s’installer au Caire. Enfin, Shorky, honnête commerçant et pieux musulman. Tous trois nous racontent une société égyptienne bouleversée par le modernisme et gangrenée par la corruption, mais que sauvent le sens du devoir et celui de la famille. Et où chacune et chacun aspirent à des jours meilleurs.

Entre peinture sociale et conte fantastique, Shubeik Lubeik, de Deena Mohamed, aux éditions Steinkis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.