A première vue, France info

Hand et rugby

A première vue, le titre de champions d'Europe remporté et de quelle manière par l'équipe de France de handball est ce qui pouvait arriver de pire au XV de France qui débute le tournoi des VI nations demain à Saint Denis face à sa bête blanche l'Angleterre. Car forcément à moins de huit jours d'intervalle on va comparer handballeurs et rugbymen et ca risque d'être le jour et la nuit.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

D'abord l'équipe de France de hand gagne pratiquement tous ses matchs, a remporté tous les trophées et dispose quel que soit son adversaire d'un plan de combat et d'un style de jeu, ce que n'ont pas sa cousins du rugby, généralement incapable d'attaquer et de défendre en même temps, qui n'a jamais été championne du monde, qui l'an dernier a terminé la compétition à la dernière place et qui n'a plus battu les Anglais dans le tournoi depuis 2010.

Ensuite il y a le coach et là encore comparer celui du hand Claude Onesta à celui du rugby, Philippe Saint André est d'une cruauté absolue. Autant le premier est un meneur d'hommes qui dirige ses troupes avec l'assurance d'un maréchal d'Empire, autant le second ressemble à un soldat de plomb.

De plus, le hasard faisant mal les choses, les blessures l'ont privé de deux joueurs clés, le demi d'ouverture Rémi Talès et le capitaine Dussautoir. Alors, comme toujours, M Saint André a dangereusement improvisé en titularisant une Nième charnière inédite composée de Doussain et Plisson tout en prenant le risque quasi incompréhensible de ne placer sur le banc que deux arrières ce qui posera d'énormes problèmes en cas de blessure d'un joueur portant l'un des numéros allant de 9 à 15.

On a beau chercher et rechercher : le nom de François Trinh Duc, l'ouvreur expérimenté et souvent génial de Montpellier n'y figure pas. Il n'a été convoqué dans le XV de France que pour sévir de sac de sable à l'entrainement et ensuite pour faire tapisserie come les filles pas très attirantes dans les boites de nuit. C'est pas joli joli ni vraiment compréhensible. La voix de Saint André est comme celle du seigneur : impénétrable. Ce qui n'est pas le cas hélas de l'en but français.

Droit de réponse :

Par ailleurs, en post-scriptum par rapport à la chronique de jeudi 30 janvier, une rectification s'impose, puisque Patrice Bertin disait en fin de chronique que "le Front national et sympathisants du FN, étaient ceux qui détestaient le plus les gendarmes et les policiers, d'après un sondage. "

En fait le mot était mal choisi, les sympathisants du FN sont ceux qui, d'après ce sondage, aiment le moins les policiers et les gendarmes, et non pas détestent le plus. Madame Marine Le Pen a protesté. Elle a raison. Dont acte.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)