A première vue, France info

Gaudriole

A première vue, la gaudriole s'est donc de nouveau invitée dans la vie politique. Alors rappelons à tous ceux qui font mine de s'offusquer du mélange vie privée vie publique que les concubines et autres favorites de ceux qui nous gouvernent existent depuis la nuit des temps, que ce soit sous la Monarchie, l'Empire ou la République. Et affectivement ça ne devrait pas regarder le bon peuple.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Sauf que. Sauf que la liaison présumée du Président Hollande
avec l'actrice Julie Gayet crée un certain nombre de précédents qui forcément
concernent tout la monde puisque le suffrage universel suppose un lien très
singulier entre l'élu et les électeurs.

On en a vu d'autres. Divorce, remariage, sea sex and sun
pour Sarko, trois minutes douche comprise pour Chirac, famille et fille cachée
pour Mitterrand et escapades nocturnes pour Giscard. Sans parler bien sur de
DSK, hors concours et non élu.

Effectivement, on en a vu d'autres. Mais c'est la première
fois que nous avons un président non marié avec une concubine installée à
l'Elysée et une autre habitant à 200
mètres. La première fois que celle qu'on appelle encore
la Première dame de France se fait hospitaliser pendant trois jours pour
chagrin d'amour. La première fois encore que le président allant rejoindre sa
dulcinée est photographié sur un scooter façon livreur de pizza ou gamin qui
fait le mur.

Et c'est ca peut être le plus embêtant. D'abord ca fait
légèrement ridicule. Ensuite, ca ruine sa sécurité. Si les paparazzis de Closer
l'ont approché, n'importe quel terroriste aurait pu le faire aussi, et ce sont
d'ailleurs des voisins de l'immeuble croisant le président au petit matin sur
le parking qui ont lancé la rumeur, laquelle s'est transformée en information.

En attendant de voir comment l'Elysée clarifie le statut de
Mme Trierweiller et la façon dont le chef de l'état évacue le sujet lors de sa
conférence de presse demain, on retiendra que si les soixante huitards
clamaient "faites l'amour, pas la guerre", notre président, lui
fait les deux.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)