Cet article date de plus de dix ans.

DSK et Dr House

écouter
A première vue, il ne faut jamais se réjouir trop vite. Ceux qui se croyaient débarrassés, (non pas de DSK, faut pas rêver), mais de l’affaire qui porte son nom se trompaient. Car la revoici, par la petite porte, celle d’une ancienne caserne de gendarmerie ou siège désormais la PJ de Lille et ou M Strauss-Kahn a été interrogé aujourd’hui pour les frasques de l’hôtel Carlton.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Par la magie du secret de l’instruction qui n’est même plus
de polichinelle, on a d’ailleurs appris sa convocation quasiment en même temps
que lui. C’est tout juste si on ignore le nom des enquêteurs qui l’ont cuisiné,
et avec un peu de chance, on ne tardera pas à savoir à quel sandwich, mixte ou
club, il a eu droit pour la pause déjeuner.

Mais le pire reste à venir, car à la différence du Docteur
House, dont la série se termine, le feuilleton DSK, lui ne fait que commencer.
Après le Carlton, il y aura encore en principe la procédure civile aux Etats
Unis et enfin, on aura droit à "DSK, le film !"

Du petit au grand écran, ca risque de faire mal car le
cinéaste qui veut immortaliser la chose n’est autre qu’Abel Ferrara, enfant
terrible d’Hollywood, auteur de quelques réussites, comme "Bad
Lieutenant" mais surtout d’une ribambelle d’insanités glauques, peuplées
de fesses tristes, de losers ventripotents, de violence, de sexe et de stupre.
Une sorte de Fellini du pauvre shooté aux amphétamines mais pas seulement.

Quand on précise qu’il aurait choisi Depardieu dans le rôle
de DSK et Adjani dans celui d’Anne Sinclair et qu’il ambitionne de faire non
pas un "biopic" mais une étude sur les rapports entre le pouvoir,
l’argent, l’addiction et la domination, on ne sait plus trop s’il faut déjà en
sourire ou d’avance en pleurer.

En tout cas il y a gros à parier que le feuilleton DSK aura
une saison 2, même si très honnêtement on ne lui souhaite pas d’aller jusqu’à
la 8e année, comme le docteur House. Mais il est vrai que l’un et l’autre ne
souffrent pas exactement de la même addiction.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.