"Les derniers jours des fauves" de Jérôme Leroy

Une sélection de trois polars politiques aujourd'hui dans "A livre ouvert", avec pour commencer le scénario inquiétant de Jérôme Leroy dans "Les derniers jours des fauves", paru en 2021, réédité en poche chez Folio.
Article rédigé par Gilbert Chevalier
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
"A livre ouvert", la sélection de Gilbert Chevalier, tous les dimanches. (2011 JAZID / MOMENT RF / GETTY IMAGES)

Les Derniers jours des fauves de Jérôme Leroy, publié en grand format à la Table ronde et ressorti en poche chez Folio. Et Jérôme Leroy nous raconte comment une présidente, Nathalie Séchard, décide de ne pas briguer un second mandat. Elle a été la surprise de la précédente élection, en jouant sur le refus de s'inscrire dans le cadre habituel gauche-droite.

Elle est mariée à un homme beaucoup plus jeune qu'elle, et il a créé un mouvement politique qui porte ses initiales : Nouvelle Société. Son mandat a été marqué par le mouvement des Gilets jaunes, et la crise sanitaire. Si ça vous rappelle quelque chose, c'est que vous êtes des gens normaux.

À partir de cette trame très réaliste, Jérôme Leroy propose un scénario inquiétant. Comme il l'avait fait dans Le Bloc, qui racontait la montée de l'extrême droite vue de l'intérieur d'un parti, le Bloc patriotique, qui ressemblait beaucoup au Front national, Jérôme Leroy utilise le même procédé. Il réécrit l'histoire en partant de péripéties bien réelles, pour nous mettre en garde contre les dérives politiques actuelles.

C'est une vision plutôt sombre du monde politique. Jérôme Leroy a une ligne directrice. La littérature est celle du polar politique, inventé par Jean-Patrick Manchette, et il en est l'un des dignes héritiers.

Frakas de Thomas Cantaloube

Thomas Cantaloube lui, continue à disséquer pour le dénoncer, le passé colonial de la France, après la guerre d'Algérie, et avant les événements meurtriers de Guadeloupe de mai 67. Frakas, qui vient de sortir en poche chez Folio, nous emmène dans l'univers de la Françafrique des années post-colonisation.

Le roman commence par le meurtre d'un opposant au nouveau pouvoir camerounais, nouveau pouvoir théoriquement indépendant, au début des années 60, mais en réalité encore complètement inféodé à la France. On y retrouve Luc Blanchard, le héros de Requiem pour une République qui, entre-temps déçu par la police, est devenu journaliste, il va enquêter sur la mort de cet opposant, et mettre les mains dans le cambouis de la Françafrique, avec ses hommes politiques, ses affairistes, ses barbouzes et ses soldats perdus.

La nuit tombée sur nos âmes de Frédéric Paulin

Troisième roman politique à vous proposer : le dernier roman de Frédéric Paulin, La nuit tombée sur nos âmes, sorti il y a deux ans chez Agglos, qui vient de ressortir en poche chez Folio. Frédéric Paulin est connu pour sa trilogie traitant du terrorisme en France et dans les Balkans.

Cette fois, il revient sur l'extrême violence du sommet du G8 à Gênes. C'était en juillet 2001. Un sommet marqué par la mort d'un jeune homme de 23 ans, abattu par un carabinier, d’une balle dans la tête. Et comme souvent, dans le polar politique, Frédéric Paulin fait cohabiter des personnages de pure fiction, avec des thèmes historiques et politiques d’actualité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.