8h30 Fauvelle-Dély, France info

Yannick Jadot fustige le "culot" de François Hollande qui "continue à donner la leçon à tout le monde"

Le député européen (EELV), tête de liste des écologistes aux élections européennes, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", lundi 1er avril 2019, a critiqué les propos tenus par l'ancien chef de l'État ce dimanche. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Yannick Jadot, tête de liste des écologistes pour les élections européennes, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", lundi 1er avril 2019. 
Yannick Jadot, tête de liste des écologistes pour les élections européennes, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", lundi 1er avril 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Quel culot François Hollande! Il est quand même incroyable ce type !" s'est exclamé Yannick Jadot, invité du "8h30 Fauvelle-Dély" à propos des déclarations de François Hollande sur le risque de voir l'extrême-droite au pouvoir. Si la tête de liste des écologistes aux élections européennes partage le constat de l'ancien président de la République, il s'étonne de la prise de parole de François Hollande : "Il a gouverné le pays pendant cinq ans, il laisse son parti politique en vrac, totalement, alors que quand il est arrivé, ils avaient tous les pouvoirs. Et comme ça, il continue à donner la leçon à tout le monde. Je le trouve d'un incroyable culot !", a taclé Yannick Jadot.

"Si on continue la même politique, à un moment donné, ça tombe, a estimé Yannick Jadot. Au niveau européen, le libéralisme, cette façon d'organiser la compétition de tous contre tous, cette façon d'ignorer les colères, d'ignorer les souffrances, cette façon d'ignorer totalement la destruction de la planète conduit à des mouvements de repli, à la méfiance, à la défiance, à la haine", ajoute l'eurodéputé. 

Selon l'écologiste, les politiques publiques qu'Emmanuel Macron défend "génèrent la défiance et le mal être dans l'ensemble de la société", et constituent "la porte ouverte à tous les nationalismes". Emmanuel Macron joue un jeu "'C'est moi ou le chaos' qui finalement est plutôt 'Moi et si je continue comme ça, ce sera le chaos'", a estimé Yannick Jadot. Pour lui, "c'est pour cela qu'il est si important pour les écologistes de changer le paysage politique européen. Il nous faut sauver l'Europe pour sauver le climat, et ce sera la meilleure manière de réconcilier les Français entre eux, de réconcilier les Européens entre eux, de faire baisser les tensions dans notre société et de nous réconcilier avec l'avenir".

Européennes : la liste LREM n'est "pas écolo"

"On ne gagne pas au Parlement européen avec une troupe de théâtre" tacle Yannick Jadot, qui reproche à Pascal Canfin d'avoir rejoint une liste hétéroclite qui partage le "cynisme criminel" du gouvernement, notamment sur les questions de protection de l'environnement. Il assure que si l'ancien ministre écologiste était élu, il irait "siéger avec des chasseurs, avec des gens pro-glyphosates, avec des gens qui défendent des accords de libre-échange. Il est dans une liste qui n'est pas écolo.", conclut-il. 

Un remaniement "technocratique"

Le député européen EELV a également dénoncé un remaniement "technocratique", se disant "sidéré qu'on place dans un gouvernement autant de personnes qui n'ont rien vu de l'état de la France". Yannick Jadot estime qu'il s'agit de la manière qu'à Emmanuel Macron de gouverner, "un mélange de technocratie, de libéralisme et d'esprit de cour. Je pense que ça restera jusqu'à la fin du quinquennat."

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8h30 Fauvelle-Dély" du lundi 1er avril 2019 :

Yannick Jadot, tête de liste des écologistes pour les élections européennes, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", lundi 1er avril 2019. 
Yannick Jadot, tête de liste des écologistes pour les élections européennes, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", lundi 1er avril 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)