Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites, crise de l'énergie, fin de vie... Le "8h30 franceinfo" d'Olivier Marleix

Le président du groupe LR à l'Assemblée national était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 13 septembre 2022.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 26 min
Olivier Marleix, président du groupe LR à l'Assemblée national était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 13 septembre 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Olivier Marleix, président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, député d’Eure-et-Loir, était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 13 septembre 2022. Réforme des retraites, crise de l'énergie, fin de vie... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Crise de l'énergie : "Nous sommes devenus des mendiants énergétiques"

"Nous sommes devenus des mendiants énergétiques", déplore Olivier Marleix. "Jusqu'en 2019, la France était le premier exportateur mondial d'électricité mais, à cause de l'incurie de ce gouvernement, on est aujourd'hui obligé d'aller quémander de l'électricité aux Allemands qui, du coup, nous imposent une réforme du marché européen."

Si le député d'Eure-et-Loir appelle à "maintenir les mesures de protection du pouvoir d'achat des Français" et à aider les entreprises françaises "qui voient leurs factures d'électricité multipliées par 7, 8 ou 9", il estime que "le meilleur des boucliers tarifaires, c'est un prix de l'électricité au juste prix". "En France, on produit l'électricité à 50 euros le mégawattheure et nos entreprises l'achète à 700 ou 800 euros. C'est une folie absolue !"

Fin de vie : "On n’est pas allé au terme de la loi Leonetti"

"L'aspiration à mourir dans la dignité est normalement satisfaite par la loi Leonetti", estime Olivier Marleix. Emmanuel Macron a annoncé la création d'une convention citoyenne sur la fin de vie en octobre. L'objectif est d'aboutir à une nouvelle loi en 2023. "Pourquoi vouloir déjà aller plus loin, alors qu’on n’est pas allé au terme de la loi Leonetti", s'interroge-t-il.

Selon le député, "on a des outils qui permettent de régler des choses au cas par cas". Olivier Marleix aurait souhaité que le gouvernement fasse le bilan de la loi Leonetti avant d'agir. "Je pense qu'on est quand même dans une démarche qui, en réalité, est assez militante sur ce sujet", estime-t-il.

Réforme des retraites : "S'il y a zéro dialogue social, il ne faudra pas s'étonner que ça tourne mal"

"Le président de la République doit respecter un minimum le dialogue social dans notre pays", estime Olivier Marleix. Le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale réagit à l'annonce d'Emmanuel Macron qui a expliqué lundi soir à des journalistes présents à l'Elysée envisager de faire passer la réforme des retraites dès cet automne. "Il a raison de vouloir aller vite, parce que notre pays doit retrouver durablement un certain équilibre, mais on lui demande quand même de respecter les partenaires sociaux."

"S'il y a zéro dialogue social, il ne faudra pas s'étonner que ça tourne mal en terme de climat social dans la rue", craint Olivier Marleix qui appelle le président à "un peu de responsabilité". "On s'en est plaint pendant cinq ans, il ne peut pas continuer comme ça ! Il y a quelques jours, il a annoncé la création de son Conseil national de la refondation pour mieux concerter... C'était fini la présidence jupitérienne et, deux jours plus tard, hop ! Ca y est, on piétine tout le monde. Il faut qu'il apprenne à respecter les corps intermédiaires."

-------

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mardi 13 septembre 2022 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.