8h30 franceinfo, France info

Mobilisation sociale, municipales à Paris... le "8h30 franceinfo" de Stanislas Guerini

Stanislas Guerini, délégué général de La République En Marche, était l'invité du "8h30 franceinfo", dimanche 17 novembre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Stanislas Guerini, dimanche 17 novembre 2019.
Stanislas Guerini, dimanche 17 novembre 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche (LREM), était l'invité du "8h30 franceinfo", dimanche 17 novembre. Mobilisation sociale, municipales à Paris… Il répond aux questions de Matteu Maestracci et Jean-Jérôme Bertolus.

Mobilisation sociale : "Je suis certain que la majorité tiendra"

Alors que des députés du MoDem publient, dimanche 17 novembre, une tribune dans Le Parisien pour réclamer une "grande conférence sociale", "sans attendre la grève du 5 décembre", Stanislas Guerini a déclaré être "certain que la majorité tiendra parce que nous avons la conviction que ce que nous faisons est juste." 

Le délégué général de La République en marche a par ailleurs assuré, sur franceinfo, que "beaucoup a été fait mais que nous avons encore devant les yeux le sujet de l'unité sociale de la nation." "La vérité, dit-il, c'est qu'il reste de grandes difficultés pour les Français, catégorie par catégorie, à l'hôpital et à l'université par exemple. Et il y a beaucoup de problèmes mis sous le tapis depuis trop longtemps et qui ressortent aujourd'hui. Nous allons continuer notre action réformatrice pour apporter des solutions."

Municipales : "Rassembler les forces progressistes à Paris" derrière Benjamin Griveaux

Stanislas Guerini appelle les candidats "progressistes" à la mairie de Paris à se "rassembler" derrière Benjamin GriveauxIl faut que nous nous rassemblions derrière le candidat de La République en marche" a-t-il dit sans appeler explicitement Cédric Villani, député LREM de l'Essonne, en difficulté dans les sondages, à se retirer : "Nous avons un candidat de La République en marche à Paris qui est Benjamin Griveaux. Il y a différents candidats qui sont proches ou pas loin de la majorité présidentielle. Je crois que la raison, c'est de se rassembler, de rassembler les forces progressistes à Paris".

Revoir l'interview en intégralité : 

Stanislas Guerini, dimanche 17 novembre 2019.
Stanislas Guerini, dimanche 17 novembre 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)