Législatives 2024 : éventuelle coalition, démocratie parlementaire... Le "8h30 franceinfo" de Marine Tondelier et Xavier Bertrand

La secrétaire nationale d'Europe-Ecologie Les Verts et le président LR de la région Hauts-de-France étaient les invités du "8h30 franceinfo", vendredi 5 juillet 2024.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 25 min
La secrétaire nationale d'EELV, Marine Tondelier et le président LR de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, sur franceinfo, le 5 juillet 2024. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Marine Tondelier, secrétaire nationale d'EELV, et Xavier Bertrand, président LR des Hauts-de-France étaient les invités du "8h30 franceinfo", vendredi 5 juillet 2024. Une possible coalition gouvernementale, le temps de la démocratie parlementaire... Ils répondaient aux questions d'Agathe Lambret et William Gay Costa. 

Une éventuelle coalition avec "plus de justice sociale" pour Marine Tondelier

"Le cap est clair : plus de justice sociale et un rééquilibrage en termes de justice environnementale", déclare la secrétaire nationale des Écologistes Marine Tondelier, au sujet d'une éventuelle coalition gouvernementale, en cas d'une Assemblée sans majorité claire au second tour des législatives.

"Le sujet, ce n'est pas avec qui [on travaille] mais pour quoi faire ?", assure la patronne des Écologistes. "Ce n'est pas la recherche de la Nouvelle Star où on cherche le casting, on veut savoir quelles politiques publiques", poursuit-elle. Pour Marine Tondelier, le programme de la coalition gouvernementale doit être "basé" sur celui du Nouveau Front populaire, l'alliance de gauche étant "arrivée en tête des coalitions républicaines" au premier tour. "Les discussions se feront autour du programme de la force de coalition arrivée en tête",répête-t-elle.

Xavier Bertrand plaide pour une "démocratie parlementaire"

Le président LR des Hauts-de-France, Xavier Bertrand plaide en faveur d'une "démocratie parlementaire" comme alternative à une Assemblée nationale sans majorité. "Il y a un moment donné où il faut être capable de dire 'nous ne nous renions pas, mais on essaie de voir comment on peut avancer'", explique-t-il.

"Si nous évitons la majorité absolue au RN dimanche prochain, il va falloir se mettre au travail intelligemment", affirme-t-il. "Il faudra que les groupes à l'Assemblée soient capables de dire : 'c'est venu le temps de la démocratie parlementaire'", précise-t-il. Le président de la région Hauts-de-France a appelé à des alliances parlementaires, hors LFI et RN, avec des majorités de circonstances en fonction des projets de loi. "Sur le pouvoir d'achat, il n'y a pas des façons d'être d'accord ? Pour refaire de la santé une priorité absolue, il n'y a pas des moyens d'être d'accord ?", se demande l’ancien ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.


Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 5 juillet 2024 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.