8h30 franceinfo, France info

Défiance envers le vaccin AstraZeneca, élections régionales... Le "8h30 franceinfo" d'Aurore Bergé

La députée LREM des Yvelines était l'invitée du "8h30 franceinfo", samedi 10 avril 2021. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", samedi 10 avril 2021.
Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines était l'invitée du "8h30 franceinfo", samedi 10 avril 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Aurore Bergé, députée des Yvelines et présidente déléguée du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale était l'invitée du "8h30 franceinfo", samedi 10 avril 2021. Défiance envers le vaccin AstraZeneca, élections régionales... Elle répond aux questions d'Ersin Leibowitch et Myriam Encaoua.

AstraZeneca : "C'est normal de douter face à des vaccins qu'on connaît peu"

La défiance est massive à l'encontre du vaccin d'AstraZeneca après les cas de thromboses recensés en France. 71% des personnes interrogées ne veulent pas du vaccin suédo-britannique, selon un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 8 avril. "C'est normal de douter face à des vaccins qu'on connaît peu aujourd'hui, donc je peux comprendre l'appréhension initiale d'un certain nombre de Français", déclare Aurore Bergé.

La HAS recommande désormais que les Français âgés de moins de 55 ans, ayant eu AstraZeneca en première dose, reçoivent un vaccin à ARN messager pour leur deuxième dose. Prend-on un risque quand on mélange les vaccins ? "À chaque fois qu'il y a eu le moindre doute, il a été pris extrêmement au sérieux. Si on le fait, c'est qu'il n'y a aucun risque pour la santé des Français. Le jour où je pourrai me faire vacciner, je n'ai pas d'appréhension à l'idée d'avoir deux doses de deux types de vaccins différents parce que je sais que c'est contrôlé par l'autorité de santé", assure la députée des Yvelines. 

Régionales : "Maintenons-les si une majorité d'élus considèrent qu'elles peuvent se tenir"

Le gouvernement donne aux maires jusqu'à lundi 12 avril pour se prononcer sur les mesures sanitaires pour les élections régionales et départementales de juin, avant un débat parlementaire prévu la semaine prochaine. "Si on voit qu'il y a une majorité d'élus qui considèrent que ces élections peuvent se tenir, qu'ils savent pouvoir les organiser, qu'ils savent trouver des assesseurs, alors maintenons-les", déclare Aurore Bergé. "La difficulté ce n'est pas uniquement la question du jour de l'élection. La difficulté, c'est : est-ce qu'on peut faire campagne ? Est-ce que chacun pourra présenter le projet qui est le sien aux Français ?", se demande la députée LREM des Yvelines.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du samedi 10 avril 2021 :

Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", samedi 10 avril 2021.
Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines était l'invitée du "8h30 franceinfo", samedi 10 avril 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)