8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Stéphane Le Foll "ne fera pas de choix jusqu'au premier tour" de la primaire de la gauche

Le porte-parole du gouvernement, invité de franceinfo mercredi, déclare qu'il ne rendra pas publique sa préférence au premier tour de la primaire organisée par le PS pour la présidentielle.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement.
Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement. (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)

Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture était l'invité de franceinfo mercredi 4 janvier. Interrogé sur la primaire de la gauche, ce fidèle de François Hollande affirme qu'il "ne fera pas de choix jusqu'au premier tour", pour "être en capacité d'être utile au rassemblement". Stéphane Le Foll a aussi rappelé qu'il "n'était pas sur la ligne qui peut être incarnée par Benoît Hamon ou Arnaud Montebourg"

Ne pas dire son choix est-ce une position courageuse ? "Courageux, mais au bon moment", a répliqué Stéphane Le Foll.  

Reprise de STX : "L'Etat va agir"

Le maire de Saint-Nazaire David Samzun (PS), appelle, ce mercredi, sur France Bleu Loire Océan, l'Etat à "bloquer" la proposition de reprise des chantiers navals STX de la ville par le groupe italien Fincantieri. "L’Etat va agir", a déclaré Stéphane Le Foll. 

Le porte-parole du gouvernement a précisé : "On est actionnaire, donc l’Etat posera des conditions. C’est la pérennité de l’activité, la sécurisation des savoir-faire et la capacité de se projeter dans l’avenir."

Le droit d'asile doit être "respecté" 

Cédric Herrou, un agriculteur de 37 ans, est jugé ce mercredi par le tribunal correctionnel de Nice (Alpes-Maritimes) pour avoir accueilli et aidé des migrants. Stéphane Le Foll a estimé que le prévenu avait "fait un geste humain et un geste militant qu'il assume puisqu'il le dit". "Un Etat a aussi une responsabilité, celle de faire respecter ce qu'est le droit d'asile et la capacité qu'on a à accueillir des migrants, à les intégrer, à les insérer", a ajouté le porte-parole parole du gouvernement.

"Un Etat ne peut pas laisser faire des choses qui ne sont pas conformes aux lois et aux règles qui s'appliquent en France. Le droit d'asile doit être absolument respecté", a jugé Stéphane Le Foll.

Regardez en intégralité l'entretien du porte-parole du gouvernement sur franceinfo le mercredi 4 janvier.


Stéphane Le Foll "ne fera pas de choix jusqu'au... par franceinfo

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement.
Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement. (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)