8h30 Toussaint-Aphatie, France info

"La mobilisation se construit" contre "le père Noël des riches", juge Pierre Laurent

Le secrétaire national du Parti communiste, invité jeudi de franceinfo, a estimé que la contestation était grandissante et diversifiée en France, contre Emmanuel Macron et la politique gouvernementale. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste.
Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Le secrétaire national du Parti communiste français (PCF), Pierre Laurent, invité jeudi 16 novembre sur franceinfo, a commenté la journée de mobilisation syndicale contre les réformes gouvernementales, à laquelle s'associe son parti aujourd'hui. "On sent une vague de contestation de la politique d'Emmanuel Macron grandissante dans le pays", a déclaré le sénateur communiste. "Les gens ont compris qu'Emmanuel Macron, c'est le père Noël des riches."

"Le point" pour la contestation 

Le secrétaire national du PCF s'est démarqué des propos de Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise, qui avait attribué le 28 octobre "le point pour l'instant" au chef de l'Etat. "Six mois après son élection, ce qui me frappe, c'est la diversité des contestations de sa politique (...) La contestation a le point. Regardez les enquêtes d'opinion. Sur à peu près tous les sujets essentiels, Emmanuel Macron est en difficulté dans l'opinion", a jugé Pierre Laurent. 

Voir la vidéo

"Il faut donner des perspectives à cette contestation", a déclaré le numéro un du PCF, annonçant "des états généraux du progrès social avec une première étape qui aura lieu le 3 février à Paris". "Il faut faire converger ces fronts de contestation et montrer qu'une autre logique que celle d'Emmanuel Macron est possible", a-t-il ajouté. 

Des nuances sur l'Europe avec la position insoumise

Pierre Laurent a déclaré avoir "un diagnostic commun sur la critique de l'Union européenne" avec Jean-Luc Mélenchon, en évoquant "l'Europe qui organise le dumping social entre les différents peuples et les tire vers le bas (...) alors qu'il faudrait organiser la convergence sociale vers le haut". Toutefois, "la question, c'est la conclusion qu'on en tire", a-t-il nuancé. "Je pense qu'il faut opposer à cela un projet européen solidaire. Là-dessus, effectivement, nous avons un débat avec Jean-Luc Mélenchon." 

Voir la vidéo

Pierre Laurent a précisé qu'il "ne tourne pas le dos à l'idée d'un projet européen". Il vient de réunir "un forum européen avec plus de 100 organisations européennes pour justement construire ces convergences sociales", a-t-il ajouté. 

Dans l'attente d'un visa pour Israël

Le secrétaire national du Parti communiste, voulait se rendre en Israël la semaine prochaine, en délégation, afin de rencontrer les proches du dirigeant palestinien emprisonné Marwan Barghouti et pour "alerter sur la situation de près de 6 000 prisonniers politiques palestiniens". Le gouvernement israélien a refusé de lui accorder le visa, ainsi qu'à d'autres parlementaires. "La décision, si elle était maintenue, de nous empêcher d'entrer sur le territoire est très grave", a-t-il expliqué sur franceinfo. Il s'agit d'"encourager le dialogue entre des forces de paix palestiniennes et israéliennes", a-t-il précisé. "Nous avons prévu des rencontres en Palestine comme en Israël. Nous voulions aussi apporter notre solidarité à des gens qui se battent pour la liberté (...) Donc, c'est regrettable."

Voir la vidéo

Pierre Laurent, qui attend une ultime décision demain, affirme qu'Israël "a reçu en grande pompe Marine Le Pen en juin dernier", [un voyage dont franceinfo n'a pas trouvé trace].

L'art à quel prix ?

Interrogé sur la vente record, à 381 millions d'euros, d'un tableau de Léonard de Vinci dans la nuit de mercredi à jeudi lors d'une mise aux enchères à New York, Pierre Laurent a estimé que la seule passion de l'art était dépassée.  

Voir la vidéo

Selon Pierre Laurent, "quand on atteint de telles sommes, on n'est pas seulement dans l'amour de l'art. On est aussi dans un placement d'argent pour souvent faire essayer d'échapper cet argent à l'impôt". Le secrétaire national du PCF suggère "de donner aux grands musées nationaux des moyens plus importants pour acheter, à des grands prix raisonnables, sur le marché de l'art".

Regardez l'intégralité de l'entretien de Pierre Laurent sur franceinfo le 16 novembre 2017. 

RADIO FRANCE

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste.
Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)