Immigration : un député LR estime "scandaleux" de "donner des titres de séjour à tous les clandestins qui sont dans les métiers en tension"

écouter (8min)

Les ministres de l'Intérieur et du Travail ont dévoilé les contours du projet de loi immigration dont l'examen est prévu début 2023. Le gouvernement plaide notamment pour la création d'un titre de séjour "métiers en tension".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Pierre-Henri Dumont, député Les Républicains, était l'invité de franceinfo le 2 novembre 2022. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Donner des titres de séjour à tous les clandestins qui sont dans les métiers en tension, c'est profondément scandaleux", a déclaré mercredi 2 novembre sur franceinfo Pierre-Henri Dumont, secrétaire général adjoint des Républicains, député LR du Pas-de-Calais. Le gouvernement a dévoilé mercredi les grandes lignes de son projet de loi sur l'immigration, dont il a vanté "l'équilibre" entre durcissement sur les expulsions et main tendue pour les travailleurs immigrés. "Une régularisation massive c'est créer un appel d'air et une solution de facilité pour faire plaisir au patronat", a ajouté le député.

>> Projet de loi immigration : titre de séjour "métiers en tension", OQTF, asile... Quelles sont les pistes sur la table du gouvernement ?

Le gouvernement prévoit de mettre en place des titres de séjour "métiers en tension". Pour que les emplois non pourvus le soient, il faut "forcer les chômeurs présents sur le territoire à se former dans les métiers en tension, les obliger à prendre un emploi dans les métiers qui recrutent. S'ils ne le font pas, il faut leur couper leurs allocations chômage."

Avant de donner un avis sur les annonces de Gérald Darmanin et d'Olivier Dussopt, il faut voir "ce qu'il y a dans le texte". "Gérald Darmanin a de très grands mots depuis qu'il est ministre de l'Intérieur et on a un gouvernement qui délivre, plus que quiconque des laissez-passer et des titres de séjour", insiste Pierre-Henri Dumont.

"On a des expulsions qui se font cinq fois moins qu'à l'époque de Nicolas Sarkozy. Les mots ça ne suffit pas, il faut des actes."

Pierre-Henri Dumont, député LR

sur franceinfo

Le député LR du Pas-de-Calais n'est pas contre une immigration du travail "hautement qualifiée". Si cela est proposé, il dira "banco". En France, l'immigration est "familiale, sous-qualifiée. 40% des immigrés ont un niveau inférieur au brevet. A partir de ce moment-là, on ne peut pas occuper des métiers qualifiés."

Revoir l'émission en intégralité :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.