Covid-19 : le masque n'est plus "obligatoire" dans les transports mais reste "recommandé" pour les plus fragiles, assure Jean-Baptiste Djebbari

écouter (7min)

Le ministre délégué aux Transports assure que "c'est le bon moment pour à la fois lever le caractère obligatoire et continuer à le recommander pour les personnes fragiles ou ceux qui ressentent le besoin de le porter."

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, le 11 mai 2022 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Le masque ne sera plus "obligatoire" à compter du 16 mai dans les tranports en commun mais il continuera à être "recommandé" pour "les personnes fragiles", assure Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, mercredi 11 mai sur franceinfo.

Il confirme la fin du masque obligatoire dans "tous les modes de transports, les trains, les cars, leshttps://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/ bus, les avions" en France à compter du 16 mai. Il assure que "c'est le bon moment pour à la fois lever le caractère obligatoire et continuer à le recommander pour ceux qui sont des personnes fragiles ou qui ressentent le besoin de le porter."

Pour les avions, Jean-Baptiste Djebbari assure avoir travaillé "depuis plusieurs semaines avec l'autorité de l'aviation européenne et à compter de lundi prochain les Etats vont inscrire dans leur droit que le masque devient également recommandé pour les avions. L'idée c'est qu'au niveau européen, dans les jours qui viennent, on puisse avoir un masque recommandé mais plus obligatoire."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.