Chômage de longue durée : "On a un vrai problème d'adaptation des compétences des demandeurs d'emploi aux besoins de l'économie", selon Élisabeth Borne

écouter (7min)

La ministre du Travail indique qu'elle a demandé à Pôle emploi que les chômeurs de longue durée "soient tous recontactés d'ici la fin de l'année".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, invitée de franceinfo le 27 septembre 2021. (FRANCEINFO)

"On a un vrai problème d'adaptation des compétences des demandeurs d'emploi aux besoins de l'économie", a reconnu lundi 27 septembre sur franceinfo Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, alors que le Premier ministre a annoncé une série de mesures visant à renforcer la formation des salariés et des demandeurs d'emploi. Au total, 1,4 milliard d'euros y seront consacrés en 2021 et 2022.

 "On a un plan massif pour les demandeurs d'emploi de longue durée pour qu'ils soient tous recontactés, pour qu'on puisse les former davantage, en entreprise au plus près des besoins."

Elisabeth Borne

franceinfo

La ministre s'en réjouit car, "dans notre pays, quand l'économie repart, on a rapidement des tensions de recrutement et en même temps un nombre trop important de demandeurs d'emploi." Puis, le chômage de longue durée "est quelque chose dont on ne peut pas se satisfaire. Ce n'est pas que le problème de Pôle emploi, c'est notre problème à tous. On doit mieux accompagner les demandeurs d'emploi, notamment ceux de longue durée". C'est pourquoi Elisabeth Borne a "demandé à Pôle emploi qu'ils soient tous recontactés d'ici la fin de l'année".

Les entreprises qui recruteront un demandeur d'emploi de longue durée dans le cadre d'un contrat de professionnalisation toucheront 8 000 euros. "On a soutenu la formation en alternance comme l'apprentissage, cela a très bien marché donc on peut faire la même chose pour les demandeurs d'emploi de longue durée", a expliqué Elisabeth Borne.

Les 1,4 milliard d'euros consacrés en 2021 et 2022 à la lutte contre le chômage de longue durée, "c'est de l'argent qui va être dégagé notamment par redéploiement sur les mesures d'urgence, les crédits d'urgence." L'épidémie de Covid-19 "est bien maîtrisée, donc on a besoin de moins d'argent, donc on va pouvoir le redéployer notamment pour répondre à ces tensions de recrutement."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 18h50 franceinfo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.