Vidéo "Faire émerger une vérité qui fuit depuis des années" : le travail du pôle "cold cases" de Nanterre expliqué par Jacques Dallest, à l'initiative de sa création

Publié
Durée de la vidéo : 13 min
"Faire émerger une vérité qui fuit depuis des années" : le travail du pôle "cold cases" de Nanterre expliqué par Jacques Dallest, à l'initiative de sa création -
"Faire émerger une vérité qui fuit depuis des années" : le travail du pôle "cold cases" de Nanterre expliqué par Jacques Dallest, à l'initiative de sa création "Faire émerger une vérité qui fuit depuis des années" : le travail du pôle "cold cases" de Nanterre expliqué par Jacques Dallest, à l'initiative de sa création - (AFFAIRES SENSIBLES / FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
Finira-t-on par identifier l'auteur de la tuerie de Chevaline, ce "cold case" qui garde ses mystères depuis plus d'une décennie ? En septembre 2022, un nouveau pôle du parquet de Nanterre dédié aux crimes non élucidés s'est saisi de l'enquête. Jacques Dallest, le magistrat qui est à l'origine de sa création, était l'invité du magazine "Affaires sensibles".

L'affaire Grégory, le mystère Dupont de Ligonnès, la tuerie de Chevaline… Pourquoi autant d'affaires criminelles (leur proportion, mal définie, est estimée entre 10% et 15%) restent-elles non élucidées en France ? Reprendre ces enquêtes très complexes pour "possiblement, sans certitude, avancer sur le chemin de la vérité", c'est le travail d'un nouveau pôle judiciaire spécialisé. Il a été mis en place en mars 2022 au parquet de Nanterre, à l'initiative de Jacques Dallest, auteur du livre Cold cases : un magistrat enquête (Mareuil Editions). Cet ancien procureur général est l'invité du magazine "Affaires sensibles", qui diffuse le 24 septembre 2023 un document sur "Les mystères de Chevaline".

"La certitude, c'est le danger pour l'enquêteur"

Quels sont les nouveaux dispositifs mis en œuvre par ce pôle "cold cases", dont la compétence est nationale ? La pression de l'opinion publique et des médias peut-elle constituer une motivation pour qu'il rouvre un dossier ? Sur quels critères le dossier de la tuerie de Chevaline lui a-t-il été transféré ? Dans cette affaire, la "piste américaine", notamment, n'a pas été entièrement explorée. Coïncidence troublante, le premier mari de l'une des victimes est décédé à l'autre bout du monde le jour même de la tuerie. Une nouvelle demande d'exhumation (refusée une première fois par les autorités américaines) est-elle envisageable ? Interroger les deux fillettes qui ont survécu pourrait-il permettre à l'enquête de progresser ? Et si, en définitive, il s'agissait d'un crime gratuit ?

Une interview diffusée le 24 septembre 2023 après "Les mystères de Chevaline" dans le magazine "Affaires sensibles", une coproduction France Télévisions, France TV presse, France Inter, INA et Capa Presse adaptée d’une émission de France Inter. 

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile ( iOS &  Android), rubrique " Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.