20h30 le samedi, France 2

VIDEO. Quand Jean-Luc Godard tourne l'histoire d'un couple à trois... sans tout raconter à sa jeune actrice Chantal Goya

Le cinéaste n'avait pas vraiment détaillé toute les scènes de "Masculin féminin" à sa toute jeune actrice. Elle ne savait pas qu'elle jouait alors dans un film qui allait être interdit aux moins de dix-huit ans...  Extrait du magazine "20h30 le samedi" du 12 octobre 2019.

Avec son film Masculin féminin, sorti en 1966, Jean-Luc Godard veut notamment raconter l’histoire d’un couple à trois. Il réunit sur son plateau Marlène Jobert, Jean-Pierre Léaud et Chantal Goya qui n’avait jamais fait de cinéma auparavant. Le cinéaste n’avait pas raconté toute l’histoire à celle qui deviendra plus tard la chanteuse star des enfants. Pudeur, plaisir, prostitution, contraception, avortement… sont des thèmes abordés, ce qui vaudra au long métrage d'être interdit aux moins de dix-huit ans...

La jeune fille n’imagine pas alors un instant les intentions du réalisateur : "Quand on était dans le lit, j’avais les pieds contre Marlène, raconte-t-elle au magazine '20h30 le samedi(Twitter). Sachant qu’elle était quelqu’un qui m’aimait dans le film, elle était très contente que je me sois collée à elle. Mais moi, je n’avais pas réalisé tout ça. Quand elle me caressait le nez, je me disais qu’elle était une gentille fille. Je ne voyais pas le mal. Je n’avais même pas saisi à l’époque que c’était un couple à trois. Vous l’imaginez ça ?"

"Moi qui était élevée dans une famille bourgeoise, bien éduquée et compagnie, ça fait bizarre"

Pour une scène, Jean-Luc Godard demande aux deux actrices de passer nues derrière une fenêtre au verre dépoli. Marlène Jobert accepte mais il n’en est pas question pour Chantal Goya qui se dissimule derrière le lavabo : "Il a ouvert la porte en disant : ’C’est bizarre, je vois la même silhouette… Mais qu’est-ce que tu fais là ?’ Je lui réponds que je ne veux pas tourner, embrasser quelqu’un, coucher avec quelqu’un. Je ne veux rien. 'Tu ne seras jamais une vedette', me dit-il. 'Ce n’est pas grave, j’en ai une à la maison, c’est ma machine à laver', lui ai-je répondu." Elle se rappelle que Godard l’a trouvée drôle, avec de la répartie et n’ayant peur de rien.

Tout ce petit monde se retrouve ensuite dans une salle de cinéma pour une autre séquence : "J’étais assise avec Marlène et Jean-Pierre à mes côtés parce qu’il était amoureux de moi. Godard nous a demandé ce qu’on voulait voir comme film. Je lui ai dit en rigolant Sissi. Il nous explique sa belle robe, l’arrivée de son fiancé… On regarde avec des yeux très admiratifs…" Il leur montre bien un extrait de ce film pendant le tournage… mais il le remplace au montage par une scène assez osée d’un autre film. Et quand Masculin féminin sort en salles, ce n’est pas vraiment le film qu’elle croit avoir tourné… "Ces horribles petites Françaises sont-elles vos filles ?", titre un magazine. Chantal Goya ira même arracher des affiches de ses propres mains : "Moi qui était élevée dans une famille bourgeoise, bien éduquée et compagnie, ça fait bizarre. Mais voilà, c’est Godard…"

Extrait du magazine "20h30 le samedi" (replay) du 12 octobre 2019.

20H30 LE SAMEDI / FRANCE 2
20H30 LE SAMEDI / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 20H30 LE SAMEDI / FRANCE 2)