Vidéo "Les accents sont des traces de langues qui ont été parlées sur le territoire", selon un chercheur du Laboratoire Parole et Langage d'Aix-en-Provence

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
VIDEO. "Les accents sont des traces de langues qui ont été parlées sur le territoire", selon un chercheur du Laboratoire Parole et Langage d'Aix-en-Provence
Article rédigé par
France Télévisions

Breton, alsacien, corse, occitan, gascon… Les accents des régions françaises sont une richesse étudiée par les linguistes… Extrait du magazine "20h30 le samedi" diffusé le 27 février 2021, juste après le journal de France 2.

Le secret des accents régionaux est à découvrir dans les salles du Laboratoire Parole et Langage (LPL), à Aix-en-Provence. "Oh, il veut nous rouler… Il a trouvé la clé des songes… Arrête de faire le singe…" Ces quelques phrases sont prononcées dans un appareil qui ressemble à un curieux inhalateur avec des embouts pour les narines : "Ça, c’est pour capter l’air qui sort du nez. Cela peut me dire si je nasalise, c’est-à-dire si je fais notamment des voyelles nasales. On va pouvoir voir l’accent de près. C’est ça qui est bien", explique le chercheur Médéric Gasquet-Cyrus au magazine "20h30 le samedi" (replay).

Dans cette unité mixte de recherche rattachée au CNRS et à Aix-Marseille Université, les consonnes et les voyelles sont décortiquées de façon scientifique. Alors, d’où viennent ces accents qui s’entendent dans les différentes régions françaises ? "Les accents sont des traces de langues qui ont été parlées par des gens sur le territoire, précise le linguiste. Que ce soit le breton l’alsacien, le corse, l’occitan, etc. Et en parlant français, ils ont amené avec eux leurs couleurs, rythmes, voyelles et consonnes différents."

"Un phénomène qui se transmet"

"Par la suite, c’est un phénomène qui se transmet, poursuit ce maître de conférences au département des sciences du langage à Aix-Marseille Université, qui anime la chronique 'Dites-le en marseillais', du lundi au vendredi sur France Bleu Provence… C’est-à-dire qu’un minot de Marseille qui parle aujourd’hui avec un accent marseillais, provençal, n’a peut-être jamais entendu la langue provençale. Ce n’est pas grave, les traits sont là. Il va dire la rose, le pain, dégun… parce que c’est comme ça que l’on parle autour de lui."

Les accents, ce sont aussi des expressions propres aux quatre coins de France : "biloute", dans le Nord, pour désigner un petit gars ; "kenavo", en Bretagne, pour dire au revoir ; "bouiner", en Anjou, pour bricoler ou bidouiller ; "chocolatine", dans le Sud-Ouest, pour pain au chocolat ; "dégun", pour dire personne, au bord de la Méditerranée… ou "ça ghet’s mol" pour demander comment ça va en Alsace. Et l’accent le plus sexy ? Ce serait, selon certains sondages et autres mystérieuses études, le gascon, suivi du provençal et du breton…

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.