Mayotte : Gérald Darmanin annonce la fin du droit du sol sur l’île

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
À son arrivée dans l’archipel de Mayotte, dimanche 11 février, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, a annoncé la fin du droit du sol sur l’île. Mayotte est paralysée depuis plusieurs semaines par un mouvement de contestation lié à l’immigration. -
Mayotte : Gérald Darmanin annonce la fin du droit du sol sur l’île À son arrivée dans l’archipel de Mayotte, dimanche 11 février, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, a annoncé la fin du droit du sol sur l’île. Mayotte est paralysée depuis plusieurs semaines par un mouvement de contestation lié à l’immigration. - (Franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
À son arrivée dans l’archipel de Mayotte, dimanche 11 février, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, a annoncé la fin du droit du sol sur l’île. Mayotte est paralysée depuis plusieurs semaines par un mouvement de contestation lié à l’immigration.

Son avion à peine posé sur le sol de Mayotte, dimanche 11 février, Gérald Darmanin a dégainé une annonce choc : la fin du droit du sol sur l'île. "Il ne sera plus possible de devenir Français si on n'est pas soi-même enfant de parents français", a déclaré le ministre de l'Intérieur. La décision a été prise en concertation avec le président de la République. Le gouvernement envisage donc de changer la Constitution. Excédés, des Mahorais ont manifesté devant la préfecture dans la matinée contre la crise migratoire. 

Une loi d’urgence proposée avant l’été

Depuis les Comores, situées à 70 km de Mayotte, des canots chargés de migrants tentent de rejoindre les côtes françaises. La police est souvent impuissante. À Mayotte, les étrangers représentent près de la moitié de la population. Depuis des mois, l’île est bloquée par des barrages : des bandes sèment le chaos et touchent toutes les villes. Le gouvernement présentera une loi d'urgence avant l'arrivée de l'été. La fin du droit du sol avait déjà été proposée par Éric Ciotti et Marine Le Pen. L’efficacité de la mesure divise la classe politique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.