Hydrocarbures : une manifestation à Bordeaux contre de nouveaux forages, en présence de Greta Thunberg

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Plus d’un millier de personnes a défilé dans les rues de Bordeaux, en Gironde, pour dire non au projet de forage de huit nouveaux puits de pétrole dans le bassin d’Arcachon, dimanche 11 février. La militante écologiste suédoise Greta Thunberg était présente. -
Hydrocarbures : une manifestation à Bordeaux, en présence de Greta Thunberg Plus d’un millier de personnes a défilé dans les rues de Bordeaux, en Gironde, pour dire non au projet de forage de huit nouveaux puits de pétrole dans le bassin d’Arcachon, dimanche 11 février. La militante écologiste suédoise Greta Thunberg était présente. - (Franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Plus d’un millier de personnes a défilé dans les rues de Bordeaux, en Gironde, pour dire non au projet de forage de huit nouveaux puits de pétrole dans le bassin d’Arcachon, dimanche 11 février. La militante écologiste suédoise Greta Thunberg était présente.

Près de 1 500 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux (Gironde) pour protester, dimanche 11 février, contre les nouveaux forages prévus à La-Teste-de-Buch (Gironde). La jeune activiste suédoise Greta Thunberg s'est jointe à la foule. Les manifestants déplorent surtout l'incompatibilité de ce projet avec les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. "Avec tous les discours qu'on nous tient aujourd'hui, y compris ceux du gouvernement (...), je pense que c'est le moment d'arrêter", explique Philippe, membre de l'association Scientifiques en rébellion.

Les militants dénoncent un double discours

Les militants évoquent également une loi de 2017, qui prévoyait l'arrêt prochain de l'exploitation des hydrocarbures. "Ce qui est regrettable, c'est qu'on nous pond des lois qu'au début, on trouve audibles, intelligentes. On nous dit qu'en 2040, il faut arrêter de forer. Et là, en fait, on veut forer maintenant", déplore Thomas Brail, responsable national du groupe de surveillance des arbres.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.