Référendum : la Catalogne se dirige-t-elle vers la rupture ?

L'historien Benoît Pellistrandi, spécialiste de l'Espagne, est invité sur le plateau du Soir 3, ce vendredi 29 septembre.

La Catalogne, région du nord-est de l'Espagne est la plus riche du pays. Ce dimanche 31 septembre, les quelque 7,5 millions de Catalans sont appelés aux urnes pour se prononcer sur leur indépendance.

Mais Madrid a envoyé la garde civile et fait tout son possible pour empêcher la tenue de ce référendum d'autodétermination. Alors le scrutin va-t-il bien avoir lieu ce dimanche ? "Des gens vont voter, il va y avoir des urnes, mais ce scrutin n'aura strictement aucune valeur, car il n'y a pas de liste électorale, pas de commission de contrôle. Donc aucune des garanties juridiques élémentaires n'est rassemblée pour donner à ce scrutin un minimum de valeur légale", estime l'historien Benoît Pellistrandi.

Le blocage politique va se poursuivre

"Ce référendum n'est pas reconnu par Madrid. Il n'aura donc aucune validité juridique. Mais, par ailleurs, le gouvernement catalan ayant convoqué ce scrutin par une loi référendaire estime qu'il aura une valeur. On sera donc dans le blocage politique encore dimanche soir", poursuit l'auteur de Histoire de l'Espagne : des guerres napoléoniennes à nos jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'historien Benoît Pellistrandi, spécialiste de l\'Espagne, est invité sur le plateau du Soir 3, ce vendredi 29 septembre.
L'historien Benoît Pellistrandi, spécialiste de l'Espagne, est invité sur le plateau du Soir 3, ce vendredi 29 septembre. (FRANCE 3)