Oublié de la justice, Michel Cardon sera bientôt libéré

Il aurait pu demander sa libération conditionnelle depuis 20 ans. À 67 ans, Michel Cardon est l'un des plus anciens détenus de France. Il avait été condamné à la perpétuité en 1977 pour vol et meurtre. Grand oublié de la justice, il va retrouver la liberté.

France 3

Après plus de 40 ans derrière les barreaux, il est devenu l'un des plus vieux détenus de France. Nous sommes en octobre 1977, Michel Cardon et un complice pénètrent dans un pavillon d'Amiens (Hauts-de-France). Le cambriolage tourne mal, un retraité est tué. Reconnu coupable de meurtre, Michel Cardon est condamné à la perpétuité. Pendant 38 ans, il ne recevra aucune visite, pas même celle de son fils. Seul, son ancien codétenu, une fois libéré, se rendra au parloir en 2016. Inquiet de son état de santé, il alerte la presse. Informé, un avocat va lui rendre visite.

"Il ressemble à l'image qu'on se fait de Robinson Crusoé"

"J'ai en face de moi un homme qui ressemble à l'image qu'on se fait de Robinson Crusoé, mangé par la barbe, mais avec un merveilleux sourire. Il a du mal à parler parce qu'il a les restes d'un AVC. Il a du mal à respirer parce qu'il a des problèmes cardiaques. Il est sourd d'une oreille, mais il comprend et s'exprime", racontait le 2 mars dernier Me Éric Morain, avocat de Michel Cardon. Ce dernier aurait pu faire une demande d'aménagement de peine il y a 20 ans, mais il semble avoir été un détenu oublié. Il sera accueilli dans un centre de réinsertion dans quelques mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prisonnier Michel Cardon, à la fin des années 1970.
Le prisonnier Michel Cardon, à la fin des années 1970. (MAXPPP)