Attaque terroriste de Trèbes : le point sur l’enquête

Cela faisait six mois que le terrorisme islamiste n’avait pas frappé la France. La menace se rappelle tragiquement aux Français après l’attentat de Trèbes (Aude) vendredi 23 mars.

France 3

Après l’attentat terroriste qui a touché le supermarché de Trèbes (Aude), le Soir 3 revient sur le mode opératoire de l’assaillant. "Dans tous les derniers attentats, les individus semblent agir seuls, indique la journaliste Sophie Neumayer en direct sur le plateau du Soir 3. Ils semblent isolés avec peu de moyens logistiques : un véhicule, un couteau, une arme de poing. Il suffit de peu pour passer à l’acte. C’est en tout cas ce que diffuse régulièrement le groupe Etat islamique dans ses appels à commettre des attaques."

"Paris ou les grandes villes ne sont plus les seules cibles"

Et la journaliste d’ajouter : "Paris ou les grandes villes ne sont plus les seules cibles. Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur, a mis en place un maillage très resserré des forces d’intervention. Elles doivent être capables d’agir dans n’importe quelle ville de France en moins de 20 minutes. C’est ce qui s’est passé vendredi 23 mars avec le Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie. Le PSIG est intervenu très rapidement sur place, rejoint quelques dizaines de minutes plus tard par le GIGN."

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des hommes du GIGN après leur intervention au Super U de Trèves (Aude), le 23 mars 2018. 
Des hommes du GIGN après leur intervention au Super U de Trèves (Aude), le 23 mars 2018.  (ERIC CABANIS / AFP)