Venezuela : les raisons d'une crise économique sans précédent

Au Venezuela, les opposants au président Maduro maintiennent la pression dans la rue malgré la répression et 31 morts en un mois. Ils dénoncent le projet de nouvelle constitution qui ne serait qu'un leurre du régime en place. 

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À Caracas (Venezuela), le face-à-face est quasi quotidien depuis plus d'un mois. L'opposition est dans la rue pour réclamer le départ du président socialiste Nicolas Maduro avant la fin de son mandat en 2019. Les affrontements ont fait 31 morts et 400 blessés. Mais comment en est-on arrivé là ? Pour le comprendre, il faut remonter le temps avant 2013 lorsqu'Hugo Chavez était au pouvoir.  

Plus de 30% de la population vit sous le seuil de pauvreté

À l'époque, il fait largement baisser la pauvreté en redistribuant les revenus de l'or noir. Le Venezuela détient les réserves de pétrole les plus importantes au monde : entre 300 et 500 milliards de barils. À la mort d'Hugo Chavez, il y a quatre ans, son successeur Nicolas Maduro subit la chute des cours du pétrole. Conséquences : coupes sombres dans le budget, restrictions des programmes sociaux. L'inflation atteint un taux record de 800%, une grave pénurie touche le pays. Plus de 30% de la population vit sous le seuil de pauvreté. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Des opposants à Nicolas Maduro manifestent, à Caracas (Venezuela), le 31 mars 2017.
Des opposants à Nicolas Maduro manifestent, à Caracas (Venezuela), le 31 mars 2017. (CARLOS GARCIA RAWLINS / REUTERS)