Fusillade dans un lycée de Grasse : les avancées de l'enquête

Le tireur présumé de la fusillade dans un lycée de Grasse (Alpes-Maritimes) voulait tuer une dizaine de ses camarades. Il est présenté à un juge.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le masque et l'arme factice, c'était pour les réseaux sociaux. Jeudi matin 16 mars, le jeune Killian voulait tuer au lycée de Grasse (Alpes-Maritimes). Il ciblait une dizaine d'élèves de sa classe, c'est ce qu'il a dit aux enquêteurs. Pendant sa garde à vue, il n'a pas montré de regrets, sauf celui d'avoir échoué dans son entreprise.

En désaccord avec ses camarades

Aux policiers, le tireur présumé a raconté être en désaccord avec ses camarades. Au point qu'il avait mûri son projet pendant de longues semaines jusqu'à son passage à l'acte jeudi lorsqu'il escalade le grillage du lycée avec deux sacs bourrés d'armes. Bilan définitif de son expédition : cinq personnes blessées par balle dont le proviseur du lycée, huit autres blessées dans des mouvements de panique. Une information judiciaire vient d'être ouverte pour tentative d'assassinat, port, détention et transport d'armes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers interviennent dans le lycée Tocqueville de Grasse, jeudi 16 mars 2017.
Des policiers interviennent dans le lycée Tocqueville de Grasse, jeudi 16 mars 2017. (VALERY HACHE / AFP)