Envoyé spécial : les autorités inquiètes face au succès du gaz hilarant chez les jeunes

Publié Mis à jour
Envoyé spécial : les autorités inquiètes face au succès du gaz hilarant chez les jeunes
France 3
Article rédigé par
C.Le Goff, G.Messina, G.Beaufils, O.Cuinat, J.Cordier - France 3
France Télévisions

Le gaz hilarant inquiète les autorités pour son succès auprès des jeunes qui l’inhalent pour ses effets euphorisants. L’équipe d’Envoyé Spécial s’est intéressée à ce phénomène dans une enquête diffusée ce jeudi 2 décembre sur France 2.  

Dans les couloirs du Centre hospitalier de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), une jeune femme de 30 ans se déplace en déambulatoire. Difficile de se douter qu’elle marchait normalement il y a quelques jours, avant d’inhaler du gaz hilarant et d’être paralysée. Les patients de ce type se multiplient ces dernières semaines, rapporte le Dr Thomas de Broucker, au Centre hospitalier de Saint-Denis. Un sujet auquel se sont intéressées les équipes d’Envoyé Spécial, dans un épisode diffusé ce jeudi 2 décembre. 

Une consommation qui tourne à l’addiction 

En vente libre, le gaz hilarant est de plus en plus inhalé par les jeunes adultes pour ses effets euphorisants. Pour certains, sa consommation tourne à l’addiction. "Pour moi, ça a été comme un engrenage. J’ai commencé parce que ça me faisait oublier tous mes problèmes. Sauf que ça m’a rendue accro", raconte une patiente. Pour l’instant, seule la vente aux mineurs est interdite par la loi. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.