Réchauffement climatique : le cercle vicieux de la fonte des glaces

La traversée en voilier des eaux arctiques par le navigateur Yvan Bourgnon prouve une chose : les glaces du pôle nord fondent à vitesses grand V. Plus de chiffres avec Marine Brossard. 

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il y a dix ans, cela aurait été impossible. La course en voilier d'Yvan Bourgnon dans les eaux arctiques est la preuve de la rapidité de la fonte des glaces. Sur le plateau du 12/13, la journaliste Marine Brossard dévoile quelques chiffres.

Réduite de moitié en un demi-siècle

"En 2016, la banquise a perdu près de 20% de sa surface : pour 10 millions de km2 en 1950, elle n'atteignait que 5 millions de km2 l'année dernière, précise la journaliste. Le réchauffement climatique est un cercle vicieux : la glace fait office de miroir, quand elle disparait l'océan absorbe les rayons du soleil. En 2016, les températures en Arctique étaient 20 degrés au-dessus des moyennes de saison". En 2020 il pourrait ne plus y avoir de glace en arctique pendant la période estivale : une aubaine pour certains qui y voient une nouvelle route commerciale. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La fonte des glaciers est l\'un des effets les plus visibles du réchauffement climatique. Selon une récente étude, cela aurait tendance à s\'accélérer. France 3 s\'est rendue dans le massif du Mont-Blanc, au glacier d\'Argentière.
La fonte des glaciers est l'un des effets les plus visibles du réchauffement climatique. Selon une récente étude, cela aurait tendance à s'accélérer. France 3 s'est rendue dans le massif du Mont-Blanc, au glacier d'Argentière. (FRANCE 3)