Présidentielle : les débats d'entre-deux-tours restés gravés dans l'Histoire

Le débat de ce soir, mercredi 3 mai, sera le 7e débat télévisé de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle sous la Ve République. Sur la forme, à l'exception du passage du noir et blanc à la couleur, il n'a pas beaucoup changé depuis 1974, avec deux animateurs et deux candidats l'un en face de l'autre.

Le duel d'entre-deux tours, c'est une histoire française vieille de 43 ans. Tout commence le 10 mai 1974 quand Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterrand inaugurent ce concept. Valéry Giscard d'Estaing lance la première phrase qui fait mouche : "Vous n'avez pas le monopole du coeur". Une semaine plus tard, il remporte l'élection. Sept ans plus tard, les deux hommes se retrouvent et le socialiste tient sa revanche.

"Moi président"

À chaque débat sa formule entrée dans l'Histoire. Jacques Chirac l'apprendra à ses dépens en 1988. Ambiance bien différente sur le plateau en 1995, Lionel Jospin, donné battu, échange des politesses avec son rival. La bataille du langage revient en 2007 : Nicolas Sarkozy cherche à déstabiliser Ségolène Royal.

Deux styles bien opposés s'affrontent en 2012 : François Hollande prend la main par son sens de la rhétorique, assommant Nicolas Sarkozy durant trois minutes avec l'anaphore "Moi président". 15 ans après s'être qualifié au second tour de la présidentielle, mais privé de cet instant médiatique, le Front national passera par l'épreuve du débat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Débat télévisé entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, le 2 mai 2012.
Débat télévisé entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, le 2 mai 2012. (PATRICK KOVARIK / POOL)