Cet article date de plus d'un an.

Pouvoir d’achat : l'inflation continue de ralentir

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Pouvoir d’achat : l'inflation continue de ralentir
Article rédigé par France 3 - D. Lachaud
France Télévisions
France 3
Après plusieurs mois de hausse des prix importante, l’inflation est enfin passée sous la barre symbolique des 5%. Un bon point pour le pouvoir d’achat des Français, bien que cela ne va pas se ressentir tout de suite. Explications en plateau avec Dorothée Lachaud.

Bonne nouvelle, vendredi 30 juin, l'inflation continue de ralentir, passant en dessous de la barre des 5%. "On est à +4,5 % sur un an en juin, contre +5,1 % en mai. C’est la première fois depuis avril 2022 qu’on passe sous la barre symbolique des 5 %", explique la journaliste Dorothée Lachaud, présente sur le plateau du 12/13. Cela s’explique par la baisse des prix de l’alimentaire, premier moteur de l’inflation qui a explosé ces derniers mois. "Or, même s’ils sont toujours élevés, ils commencent à ralentir. +13,6 % sur un an ce mois-ci, après +14,3 % en mai", rapporte la journaliste. Les prix de l’énergie, comme le pétrole, baissent significativement, -3 % sur un an.

Des promotions à venir sur certaines marques

Mais est-ce que cela va finir par se voir dans les rayons et quand ? "Pas facile à dire. En mai, les 75 plus gros industriels de l’agroalimentaire s’étaient engagés à renégocier les prix avec la grande distribution, pour que certains produits baissent à la rentrée. Or pour le moment, ils sont une infime minorité à avoir joué le jeu", précise Dorothée Lachaud. Le prix de certaines matières premières, comme le sucre, reste également élevé. Mais, pour tout de même faire un geste, dès le 1er juillet, plusieurs grandes marques comme Panzani ou Danone ont annoncé des promotions importantes sur des produits phares, comme les pâtes. Ces promotions interviendront en plusieurs vagues, cet été et à l’automne. "Quelques euros de moins, mais pas sûr que notre ticket de caisse diminue sensiblement", conclut la journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.