Jeunes : de l’argent de poche grâce aux communes

Entretien des espaces verts ou nettoyage du mobilier urbain : ces petites tâches demandent de la main-d’œuvre. Certaines municipalités ont eu l’idée de faire appel à des jeunes contre rémunération.

Nettoyer 250 chaises d’une salle des fêtes ? Cela ne fait pas peur aux jeunes de Beaurepaire, en Vendée. 16 jeunes de la ville se sont inscrits au dispositif Argent de poche, une initiative municipale qui les a séduit après des mois de confinement. L’un d’entre eux explique : "ça fait du bien de prendre l’air, faire autre chose que les écrans", et un second renchérit : "ça fait plaisir et ça permet de gagner des sous pour les sorties avec les copains et ça fait du bien de prendre l’air...".

Épauler les agents municipaux

Une à quatre demi-journées par an, les jeunes épaulent les agents municipaux dans leurs tâches. Ils sont payés 15 euros la matinée. Initialement développé dans les villes et les banlieues pour occuper la jeunesse désœuvrée, ce dispositif gagne progressivement les communes rurales. A Beaurepaire elle connaît un vrai succès et sera probablement reconduite durant les petites vacances scolaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
travail jeune
travail jeune (France 3)