Cet article date de plus d'un an.

Hôpitaux : le plan blanc déclenché pour de nombreux établissements

Publié Mis à jour
Hôpitaux : le plan blanc déclenché pour de nombreux établissements
Hôpitaux : le plan blanc déclenché pour de nombreux établissements Hôpitaux : le plan blanc déclenché pour de nombreux établissements
Article rédigé par France 3 - F. Vallet, N. El Asraoui, C. Meunier H. Tanzit, O. Mayer, L. Houel
France Télévisions
France 3
Face à une triple épidémie de Covid-bronchiolite-grippe, les hôpitaux sont saturés et peinent à soigner tout le monde. Le plan blanc est déclenché, mercredi 21 décembre, dans plusieurs régions.

Comme de nombreux hôpitaux partout en France, l’hôpital de Troyes (Aube) vient de déclencher son plan blanc. Toutes les activités médicales et les opérations non-urgentes sont reportées. L’Agence régionale de santé (ARS) compte sur ce plan pour soulager les hôpitaux. "On n’a pas assez d’infirmières et de médecins. On a aujourd’hui 20 postes de médecins vacants, rien que sur le service des urgences", fait savoir Laurent Mesnil, directeur délégué du centre hospitalier de Troyes.

Dix heures d’attente aux Urgences de Compiègne

Un problème national également visible dans l’Oise avec la triple épidémie de Covid-19, bronchiolite et grippe. Le centre hospitalier de Compiègne (Oise) est débordé. Il fallait attendre 10 heures, mardi 20 décembre, aux urgences.

La direction compte sur la dévotion du personnel, en lui demandant de faire des heures supplémentaires. "Trois ans de crise, trois ans que les établissements et que les salariés sont dans le dur et une fois de plus, on doit leur supprimer leurs congés. Je trouve ça fort grave", dénonce Éric Couq, secrétaire CGT du centre hospitalier de Beauvais (Oise). Les hôpitaux recommandent d’éviter de se rendre aux urgences sans appeler le 15.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.