Affaire Zyed et Bouna : 10 ans de tergiversations

Le procès des deux policiers qui s'ouvre ce lundi 16 mars découle d'une longue procédure. Dominique Verdeilhan revient sur une affaire qui a marqué les mémoires.

FRANCE 2

Le 27 octobre 2005, Zyed et Bouna, deux jeunes de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), perdaient la vie dans un transformateur électrique, alors qu'ils voulaient échapper à un contrôle de police. Ce 16 mars 2015, le procès de deux fonctionnaires de police inculpés de non-assistance à personne en danger débute à Rennes (Ille-et-Vilaine).

"Depuis 10 ans, c'est à peu près une trentaine de magistrats qui se sont penchés sur le dossier. Et malgré quatre reconstitutions sur les lieux du drame, les juges d'instruction, les procureurs, les magistrats de la cour d'appel de Paris se sont divisés, se sont confrontés sur l'opportunité de juger ou non les deux policiers",  rappelle Dominique Verdeilhan depuis Rennes.

Beaucoup d'attente

La question centrale du procès est connue : ces policiers pouvaient-ils empêcher Zyed et Bouna de pénétrer sur ce site dangereux ? "Après 10 ans de tergiversations, le dossier a fini par quitter la région parisienne pour arriver à Rennes. Ça fait 10 ans aussi que les frères de Zyed et Bouna attendent de rencontrer, pour la première fois, les deux policiers", conclut le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo de Zyed (à gauche) et Bouna (à droite), les adolescents morts dans un transformateur électrique à Clichy-sous-Bois, peu avant leur mort, en 2005.. 
Une photo de Zyed (à gauche) et Bouna (à droite), les adolescents morts dans un transformateur électrique à Clichy-sous-Bois, peu avant leur mort, en 2005..  (OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP)