VIDEO.HLM à Villefranche-sur-mer : créer sans construire c’est permis !

A Villefranche-sur-Mer, les yachts et les villas de milliardaires sont faciles à trouver : bienvenue sur la Côte d’Azur ! Pour les hlm, en revanche, c’est un sacré jeu de piste. Nous avons été demander aux habitants de la ville… c’était un sacré jeu de piste ! En cherchant bien on en a quand même trouvé … un peu ! Devinez quoi ? La mairie a trouvé le moyen d’en créer parfois sans en construire ! Voici comment

Voir la vidéo

Ici, c’est la loi, il devrait y avoir au moins  25 % de logements sociaux, comme pour toutes les villes de plus de 3500 habitants : c’est la loi SRU.  En 2017 selon la préfecture, il n’y en avait que 5.74  %.

Résultat cette année la commune paiera 200 000 euros d’amende. On appelle ça, une carence. C’est une sacrée punition.

Comment en est-on arrivé là ?  

Entre autres raisons, la mairie a stoppé la construction de plusieurs hlm notamment près de la voie ferrée, ou de la Poste.  

Ensuite, selon un conseiller municipal de l’opposition que nous rencontrons, la mairie aurait pu préempter certains terrains en vente pour construire des hlm, mais elle ne l’a pas fait.

Par exemple la villa César, transformée en locations saisonnières. « Normalement ces logements de luxe se vendront au minimum 8000 euros du mètre carré » nous dit l’opposant au maire, Jean-Pierre Mangiapan. « Je crois que la politique en matière de logements sociaux que fait monsieur le maire c’est moins en fait, mieux on se porte”.

Plutôt que de construire des HLM, la mairie a eu une autre idée : transformer 54 appartements municipaux, destinés aux classes moyennes et déjà habités en logements sociaux.  

Nous rencontrons François, locataire depuis 3 ans. Il l’a appris par courrier. Son appartement est désormais un logement social ! Il nous explique qu’il pensait qu’il paierait son loyer moins cher, sans savoir vraiment « à quelle sauce (il) on allait être mangé ». A présent, il le sait ! La sauce est à peu près la même ! Avant, il payait 696 euros de loyer, aujourd’hui 694 euros : pour l’instant, cela fait peu d’économie ! 

Le maire a aussi décidé de construire un HLM ... dans une maison de retraite ! Eh oui ! Une chambre en Ehpad peut compter comme un logement social. A Villefranche-sur-Mer, il y en aura bientôt 42 pour les personnes âgées très dépendantes, bénéficiaires d’aides au logement.  

Frédéric Cécchin le directeur adjoint de l’Ehpad nous explique « ce sera pour des personnes qui ont plus de 60 ans, dans les Ehpad on n’accueille que des gens de plus de 60 ans. Je pense que les logements sociaux doivent être pour tout le monde ».

Enfin, dans ce cas-là, ce ne sera pas pour tout le monde …  

Alors, que se passe-t-il pour les autres ? 151 personnes attendent un logement social à Villefranche-sur-Mer.

Pour Céline, sans emploi avec un enfant, cela fait 3 ans. Elle reçoit toujours la même réponse. Elle nous confie : « Je suis revenue chez mes parents quand j’étais enceinte j’ai fait une demande de logement et on m’a répondu que j’étais pas du tout prioritaire parce que je vis chez mes parents et que j’ai déjà un toit »  

Christophe Trojani, le maire de la ville nous reçoit à la mairie. Il assume cette politique de “transformation” de logements en HLM. C’était une promesse de campagne nous dit-il « Revenir sur ce qu’on a dit une fois qu’on est élu c’est pas possible, ce n’est pas ma philosophie. Il n’y a pas énormément de nouveaux logements locatifs sociaux qui permettrait à de nouveaux habitants de venir à Villefranche je ne le nie pas et j’en suis très malheureux »  

Le maire assure qu’à la fin de son mandat il y aura 15 % de logements sociaux.

En attendant, vu la situation, la préfecture a repris la main sur les HLM à Villefranche sur mer. C’est elle désormais qui décide de la construction des prochains logements sociaux dans la commune.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des logements hlm à Vilefranche-sur-mer (Alpes-Maritimes)
Des logements hlm à Vilefranche-sur-mer (Alpes-Maritimes) (France 2)