Cet article date de plus d'un an.

Vidéo En Nouvelle-Aquitaine, les recommandations inapplicables de l’Agence régionale de santé

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
L'Oeil du 20h : 08/04/20
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis le début du confinement, des centres de soins Covid-19 ont été créés par certains médecins. Le but, désengorger les hôpitaux en accueillant des patients suspectés de coronavirus sans contaminer les autres. Mais aujourd'hui l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine  leur demande de signer un papier sur l'honneur assurant qu'ils disposent de matériel... qu'ils n'ont pas.

Dans les matériels de base recommandés par l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine, il faudrait dans chaque centre Covid-19 un électrocardiogramme, un défibrillateur, un matériel de ventilation artificiel et une bouteille d’oxygène. 

Dans la Haute-Vienne, cela fait déjà trois semaines que les généralistes ont ouvert leurs centres dédiés aux patients atteints de Covid-19. Selon Frédérick Stambach, médecin généraliste à Ambazac, les recommandations de l’ARS ne sont pas applicables : "On nous pond un rapport un peu décalé, faites confiance aux soignants, ne venez pas nous mettre des bâtons dans les roues avec des rapports qu’on ne peut pas appliquer dans l’état actuel de la crise."

Ce dernier a filmé son centre de soins dédié aux patients atteints de Covid-19. Dans le gymnase réaménagé, une salle de consultation, réduite à l’essentiel avec du "matériel de protection qui provient de dons de patients ou des cantines de communes avoisinantes."

Les médecins prennent-ils un risque en signant une attestation sur l’honneur affirmant qu’ils appliquent bien les recommandations de l’ARS Nouvelle-Aquitaine ? Contacté, le directeur de l’agence se dit flexible sur l’équipement nécessaire : "On n’est pas dans un hôpital de campagne mais il s’agit d’un cabinet médical amélioré. Néanmoins, on ne va pas faire la chasse à ce genre de choses."

Plutôt qu’une liste de recommandations, les médecins disent surtout qu’ils auraient préféré recevoir des masques et des blouses, afin de pouvoir appliquer au mieux, les conseils de l’Agence de santé. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.