Cet article date de plus d'un an.

Un jour en France : carnaval de Brando en Corse, défense des traditions taurines à Montpellier et solidarité à Metz… 24 heures d'actualité dans l'Hexagone

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Un jour en France : Carnaval de Brando en Corse, défense des traditions taurines à Montpellier et solidarité à Metz… 24 heures d'actualité dans l'Hexagone
Un jour en France : Carnaval de Brando en Corse, défense des traditions taurines à Montpellier et solidarité à Metz… 24 heures d'actualité dans l'Hexagone Un jour en France : Carnaval de Brando en Corse, défense des traditions taurines à Montpellier et solidarité à Metz… 24 heures d'actualité dans l'Hexagone (France 2)
Article rédigé par France 2 - O.Poncelet, N.Lachaud, France 3 Régions
France Télévisions
France 2
Plus de 13 000 personnes rassemblées samedi 11 février à Montpellier afin de défendre les traditions taurines et la ruralité. En Moselle, où l’inflation et la précarité touchent les étudiants, une distribution de la Banque alimentaire était organisée. En Corse, l’heure était au carnaval de Brando.

Solidarité à Metz (Moselle), samedi 11 février. La Banque alimentaire a distribué repas et colis aux étudiants. En moyenne, une fois leur loyer payé, il ne leur reste qu'une cinquantaine d'euros pour se nourrir, se vêtir et se soigner. Retrouvailles ensuite à Carantilly (Moselle) entre les descendants d'un couple de fermiers, les Lequartier, et ceux d'un médecin juif, Albert Ebner, qu'ils ont caché pendant la guerre. Michel Alexandre, petit-fils des époux Lequartier, avait quatre ans à l'époque. "C'était un homme très discret, qui ne sortait pas beaucoup. Parce qu'il était malade, c'est ce qu'on nous avait dit", se souvient-il. 

Le carnaval corse de Brando célèbre la fin de l'hiver

"C'est émouvant. Mon père est toujours reste très reconnaissant à la famille", commente de son côté Olivier Ebner, le fils d’Albert Ebner. A Montpellier (Hérault), entre 13 000 et 15 000 personnes ont défilé en réponse à une tribune signée par des élus locaux écologistes pour interdire la castration à vif des taureaux et le marquage au fer rouge. "Les vrais écolos, c'est nous. On vit au quotidien parmi nos animaux", dit un manifestant. Cap enfin sur le carnaval de Brando (Haute-Corse), avec masques et costumes légèrement effrayants. La fête célèbre la fin de l'hiver et la renaissance de la nature. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.