Cet article date de plus d'un an.

Transports : place au vélo de fonction

Publié
Transports : place au vélo de fonction
Transports : place au vélo de fonction Transports : place au vélo de fonction
Article rédigé par France 2 - L.Legendre-Trousset, R.Moquillon, E.Bach, A.Dupont, P.Wursthorn, E.Urtado
France Télévisions
France 2

Mardi 20 septembre, le gouvernement a dévoilé un plan vélo beaucoup plus ambitieux que ce qui existait jusqu'ici. Élisabeth Borne compte y consacrer 250 millions d'euros en 2023. Le vélo sert pour le loisir mais certaines entreprises commencent à l’utiliser comme véhicule de fonction.

Depuis deux ans, Édith Rétif parcourt ses quatre kilomètres quotidiens pour aller au travail en vélo de fonction. Son deux-roues électrique a changé son quotidien professionnel. “Je gagne du temps. Je peux rentrer éventuellement entre midi et 14 heures. Et cela me laisse un peu plus de choix dans mes horaires et dans mes flexibilités”, rapporte cette salariée de H&A Location. Sur les 50 salariés du site bordelais (Gironde), une vingtaine loue désormais un vélo pour 10 à 20 euros par mois. Le directeur n’y voit que des avantages : “prendre l’air, arriver peut-être de meilleure humeur, éviter peut-être les embouteillages en voiture et puis avec une empreinte carbone qui est réduite voire nulle”, rapporte Alexis Brousse, directeur commercial de H&A Location.

Une prise en charge par l’entreprise

Aujourd’hui, plusieurs start-ups proposent aux entreprises de financer la location de vélo pour leurs employés. Une cadre parisienne a été séduite par l’idée. Pour 30 euros par mois, cette Parisienne a troqué le métro contre le vélo. Ce moyen de transport est pris en charge à 70 % par sa société, ce qui lui coûte moins cher qu’un passe de transports en commun Navigo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.