Épaves maritimes : une nouvelle forme de cambriolage

Publié Mis à jour
Épaves maritimes : une nouvelle forme de cambriolage
Article rédigé par
L.Feuerstein, G.Messina, A.D'Abrigeon - France 2
France Télévisions

Il existe de nombreuses épaves dans les eaux qui bordent la France. Certaines personnes s’adonnent aux cambriolages de ces bateaux qui ont auparavant coulé. Toutefois, ces voleurs risquent de lourdes sanctions pouvant aller jusqu’à plusieurs années de prison.

C’est un tout nouveau type de cambriolage, les épaves de bateaux sont pillées par des voleurs. En plein cœur de la mer Méditerranée, un site archéologique sous-marin a fait l'objet d'un nouveau type de cambriolage. "C’est des plongeurs aguerris de la région, ils avaient reconnu cette épave", indique la Major de gendarmerie maritime Hervé Wallerick. Les voleurs ont cette fois-ci été retrouvés avec leur butin. Selon les experts, le trafic de pièces archéologique est en vogue.

Pas uniquement des voleurs professionnels

Ce nouveau type de vol n’est pas seulement réservé aux professionnels aguerris puisque des amateurs essayent eux aussi de trouver un magot. De plus, il n’y a pas que la mer Méditerranée qui est concernée par ce problème, car des fleuves moins renommées, connus ou fréquentés font aussi l’objet de cambrioleurs. Sur le fleuve Charente, une épave, détenant des pièces datant de la période gréco-romaine, a aussi été volée. La personne connaissait forcément les lieux et possédait du matériel. Un pilleur avoue faire ce pillage par plaisir. "C’est comme quand vous allez aux champignons", affirme l’homme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.