Santé : une chambre pour traiter les allergies au pollen

30% des Français sont allergiques au pollen. Une chambre spécialisée pour le traitement de ce problème a été ouverte à Strasbourg. Il n'existe qu'une dizaine de chambres de ce type dans le monde.

FRANCE 2

Chaque printemps, Rosanne Arnolt a le nez qui coule et les yeux qui piquent. Elle est allergique au pollen. Pour connaître son niveau d'allergie, elle a décidé de participer à une étude clinique. Première étape, elle enfile une combinaison stérile. Une fois habillée, elle entre dans une pièce. C'est la chambre aux allergènes. Durant quatre heures, un pollen de bouleau va être vaporisé dans la pièce via le système d'aération, le tout sous surveillance. Toutes les 20 minutes, les volontaires doivent remplir un questionnaire pour informer de leurs symptômes.

Vérifier si un médicament est efficace

Une fois collectées, ces informations permettront de créer de nouveaux médicaments. "Ce que l'on fait dans la chambre va nous permettre de savoir en quelques mois si un médicament est efficace ou pas [...] Et surtout quelle est sa vitesse d'action et quelle est la bonne dose avant de partir sur ces grandes études à plus de 900 patients", explique le docteur Frédéric de Blay, responsable scientifique du projet. Le mois prochain, les volontaires seront testés sur leur potentielle allergie aux poils de chat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les pollens d\'arbres ont déjà fait leur retour (Photo d\'illustration)
Les pollens d'arbres ont déjà fait leur retour (Photo d'illustration) (CHROMORANGE / MAXPPP)