Sans-abri : la nuit par -10 degrés

Le Plan grand froid a été déclenché dans cinq départements. Des mesures exceptionnelles ont été prises pour venir en aide aux sans-abri. Malgré tout, certains d'entre eux refusent toute prise en charge et continuent de passer la nuit dehors. 

FRANCE 2
Chacun de ses pas est une lutte contre le froid. Tous les soirs, Hadda Laroui, 34 ans marche le plus longtemps possible pour se réchauffer. Trois ans qu'elle a perdu son logement et son emploi. Ce soir, vendredi 6 janvier, elle dormira sous les arbres. "Là il y a mes affaires, mon sac avec ma bâche autour" explique Hadda Laroui. À la suite d'une mauvaise expérience, elle refuse d'aller en centre d'hébergement. Alors, elle superpose des couches de vêtements. En période de grand froid, elle s'est installée près d'une zone d'habitation. 

Refus de dormir en centre d'hébergement

"Je fais quand même très très attention à ne pas m'éloigner trop, parce que ça peut me tuer. On sent la force de la nature dans ces moments-là", confie-t-elle. Cette nuit, elle sait qu'elle sera frigorifiée vers 3 heures du matin. Elle ira marcher en ville. Dans les rues, la protection civile est mobilisée par le Plan grand froid; un café chaud, un sourire, même par moins dix degrés, c'est tout ce que certains accepteront ce soir.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Les sans-abri reçoivent la visite des bénévoles de l\'Ordre de Malte.
Les sans-abri reçoivent la visite des bénévoles de l'Ordre de Malte. (FRANCE 3)