Histoire : les trains de bois, des radeaux géants qui ont longtemps permis de chauffer Paris

Publié
Histoire : les trains de bois, des radeaux géants qui ont longtemps permis de chauffer Paris
FRANCE 2
Article rédigé par
L.Seux, A.Rémond, J.Pires - France 2
France Télévisions

Mardi 16 août, le 13 Heures vous fait découvrir une tradition venue de la Nièvre et du Morvan qui a été ressuscitée par des passionnés : celle des trains de bois. Assemblés en radeaux, des rondins de bois étaient ensuite transformés en embarcations pour rejoindre Paris et chauffer les habitations de la capitale.

Sur un canal dans la Nièvre, une drôle d'embarcation navigue. Il s'agit d'un train de bois. Parmi les spectateurs venus pour admirer son passage, certains ont voulu voir de leurs yeux une part de leur histoire familiale. "J'avais envie de revivre quelque chose dont j'ai entendu parler pendant toute mon enfance", témoigne une spectatrice.

À l'époque, les radeaux mesuraient 72 m de long

Coupés dans le Morvan, ces rondins de bois assemblés en radeaux étaient destinés à la capitale. Après un mois de voyage, les embarcations étaient alors démontées afin de permettre aux Parisiens de se chauffer. Du XVIe au XIXe siècle, ces trains de bois ont fait vivre toute une partie de la région : les bûcherons, mais aussi les flotteurs, ces hommes qui emmenaient les embarcations. À l'époque, les radeaux mesuraient 72 m de long, avec 200 m3 de bois. Ils étaient poussés par le courant, et dirigés à la force des bras. Aujourd'hui, leurs répliques sont plus petites, et motorisées. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.