Cet article date de plus de cinq ans.

Quatre Français condamnés à 3 à 5 ans de prison pour avoir tenté de se rendre en Syrie

Ils ont été reconnus coupables d'association de malfaiteurs en vue de commettre des actes terroristes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le palais de justice de Paris, en décembre 2014. (MAXPPP)

Quatre jeunes Français, trois hommes et une femme, qui avaient tenté de gagner la Syrie quelques jours après les attaques contre Charlie Hebdo en janvier 2015, ont été condamnés, mercredi 23 mars, à des peines de trois à cinq ans d'emprisonnement par le tribunal correctionnel de Paris.

Bilal Thagi (24 ans) et Mansour Ly (22 ans) ont été condamnés à cinq ans de prison, Fayçal Aït Messoud (19 ans) à quatre ans et Sihem Laidouni, seule à comparaître libre, à trois ans dont un an avec sursis. Tous quatre ont été reconnus coupables d'association de malfaiteurs en vue de commettre des actes terroristes.

Un périple interrompu par un accident de voiture en Turquie

Le président a expliqué avoir condamné Fayçal Aït Messoud à une peine moins lourde en raison de son "très jeune âge" au moment des faits, et de ses "capacités de réinsertion plus importantes" que celles de ses "deux camarades", grâce à un milieu familial "plus stable" et moins "propice à la radicalisation". Le tribunal a donc été un peu plus indulgent que le parquet, qui avait requis cinq ans pour les trois jeunes hommes, sans distinction.

Il a au contraire condamné plus lourdement Sihem Laidouni, contre laquelle une peine de deux années d'emprisonnement avait été requise. Même si la jeune épouse de Bilal Thagi, avec lequel elle a un bébé, n'avait "pas de vocation combattante", elle a fourni un "soutien matériel important" à l'expédition de janvier 2015, selon le président.

Les quatre jeunes gens avaient préparé depuis Trappes dans les Yvelines leur départ pour rejoindre l'organisation jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie, mais leur périple avait pris fin le 20 janvier dans un accident de voiture en Turquie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Accueil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.