Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Selon Bayrou, les primaires favorisent trop les candidats "les plus agressifs"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Selon Bayrou, les primaires favorisent trop les candidats "les plus agressifs" (FRANCE 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Interrogé sur le mécanisme des primaires ouvertes à l'UMP, le président du MoDem, qui soutient Alain Juppé, estime que le rassemblement droite-gauche est nécessaire.

Pour l'heure, François Bayrou regarde vers 2017 avec recul. Invité jeudi 13 novembre sur le plateau des "4 Vérités" sur France 2, le président du MoDem, qui soutient Alain Juppé dans la course à la candidature UMP pour la prochaine présidentielle, a été interrogé sur la possibilité de voir Nicolas Sarkozy sortir vainqueur des primaires. "Je suis très réservé sur les primaires, a rétorqué le maire de Pau. Les primaires sont un mécanisme qui, le plus souvent, fait que ce sont les plus agressifs qui l'emportent (...), or je pense que ce qui est nécessaire à la France, c'est une capacité de rassemblement." Une façon de pointer du doigt l'ancien chef de l'Etat, porteur d'un courant trop clivant selon lui.

"Sortir des courants"

François Bayrou estime encore qu'"il faudra bien qu'un jour, un président de la République différent réussisse à proposer au pays que ces courants acceptent de travailler ensemble, pour le sortir de la situation dans laquelle il se trouve".

Interrogé sur sa possible candidature en cas de victoire de Nicolas Sarkozy aux primaires de l'UMP, le leader centriste a préféré botter en touche : "Je ne pose pas cette question à la première personne. C'est pas ma vision des choses. Ma vision, c'est que c'est un pays égaré, qui a besoin de retrouver son chemin, et il ne peut le faire qu'avec des attitudes politiques, civiques, de citoyens, qui soient estimées par les Français."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.