VIDEO. Les pilotes d'Air France réclament le paiement de certains jours de grève

Plus d'un millier de pilotes d'Air France, soutenus par leur syndicat, vont attaquer la compagnie devant les prud'hommes.

France 2

Le principal syndicat des pilotes d'Air France, le SNPL, affirme que la direction a décompté trop de journées de grève sur le salaire de ses pilotes lors du conflit social de septembre. Il réclame aujourd'hui devant les prud'hommes le remboursement d'une partie de leurs salaires que la direction ne leur a pas versée. A l'origine du litige : une interprétation différente du nombre de jours de grève.

Une grève à 330 millions d'euros

Pour un vol Paris-New York, par exemple, l'aller-retour chez Air France se fait sur trois jours. Si le pilote fait grève un seul jour, il n'effectue pas la traversée et ne peut donc pas assurer le vol retour. Pour la direction, cela équivaut à trois jours de grève. Mais le syndicat considère pour sa part que le pilote n'a posé qu'un seul jour de grève, le premier, et doit donc être payé pour les autres, même s'il n'a pas volé. La grève de septembre avait coûté à la compagnie 330 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des avions Air France garés sur le tarmac de l\'aéroport Charles-de-Gaulle, le 22 septembre 2014, à Roissy (Val-d\'Oise).
Des avions Air France garés sur le tarmac de l'aéroport Charles-de-Gaulle, le 22 septembre 2014, à Roissy (Val-d'Oise). ( JACKY NAEGELEN / REUTERS)