Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Juppé assure ne pas avoir été "déstabilisé" par les huées et les sifflets

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
 -
DLTFTV_MAM_4660892 - (FRANCE TV)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Face à la presse, lundi 24 novembre, l'ancien Premier ministre a réagi aux mouvements hostiles d'une partie de la salle lors du meeting de Nicolas Sarkoy, samedi à Bordeaux (Gironde).

Alain Juppé contre-attaque, après avoir été hué et sifflé lors d'un meeting de Nicolas Sarkozy, samedi 22 novembre. Face à la presse, lundi, l'ancien Premier ministre précise qu'il a été hué à deux reprises – "et non dès son arrivée" : une première fois quand il a évoqué une union de la droite et du centre, puis une seconde, quand il a évoqué une primaire largement ouverte à l'UMP, en vue de la présidentielle de 2017.

"Je n'ai pas l'épiderme si sensible"

"Je n'ai jamais eu l'épiderme si sensible que quelques mouvements dans un meeting soient de nature à me déstabiliser", a réagi le maire de Bordeaux. Alain Juppé précise qu'il n'a "aucune raison de penser" qu'il s'agisse d'un coup monté, ajoutant qu'il n'est pas certain que ces huées se "retournent à l'avantage de ceux qui auraient monté le coup, s'ils l'avaient monté."

"Il faut tirer quelques leçons" des huées, explique encore le maire de Bordeaux. Sur le rassemblement entre la droite et le centre qu'il appelle de ses vœux, Alain Juppé juge "indispensable que la future direction de l'UMP clarifie la ligne politique de notre mouvement". Une façon de renvoyer la balle dans le camp de Nicolas Sarkozy.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.