VIDEO. Une primaire à gauche pour la présidentielle de 2017 : le débat lancé chez les socialistes

Thierry Mandon, secrétaire d'État à la Réforme de l'État, a jugé, mardi 19 novembre, "indispensable" une primaire "élargie aux radicaux, écologistes et tous ceux qui voudront y participer".

THIERRY CURTET et BEJAMIN LUCAS - FRANCE 2

Il est le premier membre du gouvernement dirigé par les socialistes à mettre les pieds dans le plat de la primaire à gauche, en vue des élections présidentielles de 2017. Thierry Mandon, secrétaire d'État à la Réforme de l'État, a jugé, mardi 19 novembre, "indispensable" une primaire "élargie aux radicaux, écologistes et tous ceux qui voudront y participer".

Eviter le duel Hollande-Valls

Un duel François Hollande-Manuel Valls aura-t-il lieu, la question ne se pose pas pour certains socialistes, mais elle divise. François Hollande ne serait-il pas le candidat naturel de la gauche ? Des ténors du PS ne le voient pas du tout candidat en 2017 tel le président de l'Assemblé nationale Claude Bartolone. Les informations de France 2 émanant de l'entourage du président de la République confirment que François Hollande sera en mesure d'être candidat. Beaucoup de ceux qui visent la présidentielle de 2017 à gauche ne se cachent pas : "J'ai les épaules" lancent Cécile Duflot, députée du parti écologiste EE-LV.

Le JT
Les autres sujets du JT