Cet article date de plus d'onze ans.

Valérie Pécresse milite pour que François Fillon prenne la tête de l'UMP

Le poids de la fonction publique revient sur le devant de la scène. Le PS veut-il remplacer seulement un fonctionnaire sur trois partant à la retraite ? Quant à l'UMP, le parti se divise sur le choix de son leader: Fillon ou Copé ?
Article rédigé par Francetv 2012
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La revue de presse matinale des radios (FTV)

Le poids de la fonction publique revient sur le devant de la scène. Le PS veut-il remplacer seulement un fonctionnaire sur trois partant à la retraite ? Quant à l'UMP, le parti se divise sur le choix de son leader: Fillon ou Copé ?

Valérie Pécresse parle de "gaullisme social moderne" pour qualifier le mouvement de pensée auquel elle adhère. Ce serait aussi, selon elle, la marque de fabrique de l'UMP. Et, à ses yeux, François Fillon est le mieux placé pour diriger ce mouvement.

Xavier Bertrand réplique que ce n'est pas le moment d'évoquer la direction du parti. L'ancien ministre n'est pas pressé d'avoir un chef. Il veut surtout reconquérir les classes moyennes : "un travail de reconstruction à partir de nos valeurs".

Pour Henri Guaino Nicolas Sarkozy est "irremplaçable". L'UMP doit apprendre à "vivre tout seul comme des grands".

Michel Sapin, le ministre du travail est revenu sur les informations du Figaro. Selon le quotidien, l'Etat ne remplacerait pas deux fonctionnaires sur trois partants à la retraite. Selon Michel Sapin, les chiffres sont la traduction des choix du programme de François Hollande. Sauf qu'il ne les confirme pas !

Le remplacement des fonctionnaires risque d'être la première pierre d'achoppement entre le gouvernement et le Front de gauche. Pierre Laurent revient sur le positionnement du parti. Il n'est pas au gouvernement mais appartient à la majorité. Reste que le gouvernement doit tenir compte de la diversité de la majorité, explique-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.