Cet article date de plus d'un an.

Une manifestation du mouvement d'extrême droite Action française interdite dimanche à Paris

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait demandé mardi aux préfets d'interdire toute manifestation "de l'ultradroite ou de l'extrême droite", après la polémique déclenchée par le rassemblement du Comité du 9 mai dans la capitale.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un participant à une manifestation du mouvement royaliste d'extrême droite Action française, à Paris, le 14 mai 2017. (EDOUARD RICHARD / HANS LUCAS / AFP)

Les consignes du ministre de l'Intérieur appliquées. La secrétaire d'Etat chargée de la Citoyenneté, Sonia Backès, a annoncé, mercredi 10 mai, au Sénat, qu'une manifestation organisée dimanche à Paris, à l'appel notamment du mouvement royaliste d'extrême droite Action française, serait interdite.

Cette "manifestation en hommage à Jeanne d'Arc, à Opéra" devait être "portée par des groupuscules d'ultradroite" de Paris, a-t-elle précisé lors des questions au gouvernement, en répondant au sénateur PS de Paris, David Assouline.

Il s'agit de la première traduction de l'instruction donnée mardi aux préfets par le ministre de l'Intérieur d'interdire dorénavant toute manifestation "de l'ultradroite ou de l'extrême droite". La manifestation non interdite samedi dans les rues de Paris du Comité du 9-Mai, composé de militants d'ultradroite, en majorité le visage caché et portant des croix celtiques, avait déclenché une vive polémique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.