Une dette à vau-l'eau, accuse le FN

Le Front national a jeté mardi dans la Seine des dizaines de billets factices. Pour Marine Le Pen, il s'agissait de dénoncer le vote prévu à l'Assemblée du plan d'aide à la Grèce. Il va coûter à la France 15 milliards d'ici 2014.

Marine Le Pen au pont de la Concorde mardi 6 septembre
Marine Le Pen au pont de la Concorde mardi 6 septembre (AFP)

Le Front national a jeté mardi dans la Seine des dizaines de billets factices. Pour Marine Le Pen, il s'agissait de dénoncer le vote prévu à l'Assemblée du plan d'aide à la Grèce. Il va coûter à la France 15 milliards d'ici 2014.

Le plan d'aide à la Grèce décidé par la zone Euro s'élève à 159 milliards d'Euro. Pour la France, il en coûtera 15 milliards d'Euros étalés sur 4 ans. De quoi accroître la dette alors que, dans le même temps, le gouvernement a décidé des mesures de rigueur pour le budget national. Marine Le Pen parle de gabegie.

Voir les images de la manifestation tournées par Abdel Zouioueche de France 2

Voir la video